04/12/2019 17:43
L'organisation non gouvernementale Éducation pour la nature du Vietnam a organisé une cérémonie lundi 2 décembre pour rendre hommage à des particuliers et collectifs ayant eu des contributions remarquables à la protection de la faune.
>>Pour protéger les tigres sauvages au Vietnam
>>Le Vietnam s’active dans l’éradication du trafic d'espèces sauvages
>>Sauvetage de 63 pangolins par le centre Save Vietnam’s Wildlife

Cérémonie de remise des prix de la protection de la vie sauvage, le 2 décembre à Hanoï. Photo : LQV/CVN

Nguyên Thi Phuong Dung, vice-directrice de l’organisation non gouvernementale Éducation pour la nature du Vietnam (ENV), a déclaré que le prix de la protection de la vie sauvage visait à reconnaître le rôle important des forces de l'ordre, des tribunaux et des parquets dans le respect de la loi sur la conservation de la faune et la prévention de la criminalité environnementale sur le terrain.

Cette année, le lieutenant-colonel Nguyên Minh Tuân, du Bureau de la prévention de la criminalité environnementale du Département de la police de Kiên Giang (Sud), et le lieutenant-colonel Luu Phuoc Nguyên, du même bureau du Département de police de Quang Nam (Centre), ont remporté le prix du "meilleur bureau de la police".

Le prix du "meilleur juge" a été attribué à Ngô Duc Du, de la cour populaire du district de Tân Binh à Hô Chi Minh-Ville.

Le prix du "meilleur procureur" a été remis à Hua Ngoc Thông, du tribunal  populaire du district de Diên Biên, province éponyme du Nord.

Le meilleur prix collectif a été décerné à l’équipe mobile de gestion forestière du sous-département de la gestion forestière de la province centrale de Thanh Hoa et à l’équipe 2 du Bureau de la prévention de la criminalité environnementale et du contrôle de l’environnement de la province centrale de Hà Tinh.

Des fonctionnaires de la Cour populaire de Khanh Hoà (Centre) ont remporté le prix spécial pour avoir démantelé des réseaux de trafiquants d’espèces sauvages.

C'est la troisième fois que ces prix sont organisés - les deux premières en 2013 et 2015. Le comité d’organisation a reçu 40 nominations.

Le Code pénal de 2015 (révisé en 2017) a fixé à 15 ans de prison la peine encourue pour la criminalité liée à la faune. L’an dernier, un criminel a été condamné à 13 ans d’emprisonnement pour détention illégale en cage et trafic de 145 pangolins de Java. Dix autres accusés ont également été condamnés à des peines allant de cinq à huit ans d'emprisonnement.

CPV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée de la campagne – un voyage dans la campagne d’autrefois

Hô Chi Minh attire plus de 7,7 millions de touristes étrangers en onze mois Au cours des onze premiers mois de l’année, Hô Chi Minh-Ville a accueilli plus de 7,7 millions d’arrivées internationales, soit une hausse de 14,3% en variation annuelle.