18/09/2017 13:08
Cette année, la Fête de la mi-automne tombe le 4 octobre. L’effervescence commence en tout cas à gagner tous les quartiers. Aujourd’hui, c’est à une séance de fabrication de jouets traditionnels que nous vous convions.

La fabrication de jouets traditionnels de la Fête de la mi-automne.
Photo : Hoàng Phuong/CVN

Nous sommes à l’Espace d’échanges culturels de Hanoï, au 32 rue Vong Thi. Aujourd’hui, il y règne une agitation peu commune. Il y a comme une atmosphère de cour de recréation, due sans doute aux nombreux enfants qui sont venus là, accompagnés de leurs parents, pour apprendre à fabriquer des jouets traditionnels.C’est le groupe My Hanoi qui a eu l’heureuse idée d’organiser cette séance exceptionnelle, forcément bienvenue à la veille de la Fête de la mi-automne.

«L’idée, c’est de proposer toute une série de manifestations en lien avec la Fête de la mi-automne et d’en profiter pour remettre à l’honneur les jouets traditionnels», nous explique Nguyên Thuy Hang, du groupe My Hanoi. «Pour tous ces enfants qui passent leur temps à jouer sur des jeux vidéos, c’est plutôt une bonne chose, je pense !...»    

Eh oui!... Et tant qu’à remettre ces fameux jouets traditionnels à l’honneur, on apprend même à les fabriquer soi-même. Deux artisans ont pour l’occasion été promus animateurs : Nguyên Thi Tuyên, du village de Hai An, qui est l’unique personne à savoir encore fabriquer des docteurs en papier et des lanternes en forme d’étoile, et Nguyên Van Hoa, qui dans son domaine - les masques en papier contrecollé -, passe pour être, là encore, le dernier des Mohicans.

Eh bien à en juger par l’enthousiasme de tous les enfants qui sont là aujourd’hui, il semble bien que la relève soit arrivée, et que pour traditionnels qu’ils sont, tous ces jouets ont encore un bel avenir devant eux.

«Alors, pour moi, le plus difficile, c’est le corps du docteur», nous confie Nguyên Dang Quân. «Mais bon, j’ai bien suivi les conseils et j’ai réussi! Il est beau mon docteur en papier, hein ? Moi, je suis content de découvrir tous ces jouets».  

Dô Anh Phuong participe, elle aussi, à la séance, avec sa fille de 8 ans. «Il y a de l’ambiance, ici», nous dit-elle !  «Ma fille est super-contente. Elle a pu faire une lanterne, et un masque. Elle adore ce genre de jouets. J’aimerais bien que ce soit comme ça tous les ans : c’est vraiment bien pour elle !»    

Tous les ans, on verra. En attendant, le groupe My Hanoi va organiser des séances de confection de gâteaux de la lune, l’idée étant toujours la même : faire vivre les traditions de la mi-automne. 

VOV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.