02/11/2015 18:06
Le traitement des dettes douteuses et des propriétés croisées constitue des missions dissociées dans le processus de restructuration du secteur bancaire. À la phase finale de ce processus, le tableau est de plus en plus clair sur ces deux plans.
>>Les députés discutent en groupes de la situation socio-économique
>>La fusion des banques va s’accélérer en 2015

Selon les données actualisées de la Banque d’État du Vietnam (BEV), entre 2012 et août 2015, le système bancaire a traité 424.140 milliards de dongs de dettes douteuses, soit 91,2% du total. Ce qui a permis de ramener le ratio de dettes douteuses à 3,21% en août dernier et a posé les bases pour le baisser à moins de 3% vers la fin de cette année conformément à l’objectif fixé.

Dans un succursale de la Banque d'industrie et de commerce du Vietnam (Vietinbank). Photo : Trân Viêt/VNA/CVN

La gouverneure adjointe de la BEV, Nguyên Kim Anh, a déclaré que les nouveaux critères de classification des dettes avaient été appliqués conformément à la feuille de route, ce qui rend les dettes douteuses plus transparentes et calculées de manière exhaustive. Ces résultats ont obtenus grâce aux gros efforts des organisations de crédit, malgré l’absence d’assistances de l’Etat et les difficultés de l’économie nationale.

Selon le docteur Vu Dinh Anh, pour en finir avec les créances douteuses en 2015, la BEV et le gouvernement devraient utiliser le système d’outils créés ces deux dernières années, surtout la Compagnie de gestion des actifs du Vietnam (VAMC).

Outre la majoration du capital social de la VAMC, de 500 à 2.000 milliards de dongs, la tâche centrale de 2015 est d’établir et de faire fonctionner le marché secondaire pour les transactions de dettes où la VAMC va jouer un rôle central, de perfectionner le cadre juridique pour ce marché, afin d’encourager la participation des investisseurs nationaux comme étrangers.

Application des critères internationaux

De son côté, le Docteur Lê Xuân Nghia, ancien président du Comité national de contrôle financier, a annoncé que le traitement des propriétés croisées et de l’accaparement du système bancaire avait connu des progrès initiaux, grâce à l’application des critères internationaux en termes d’administration, de gestion des risques, de comptabilité et de rapport financier.

Partageant cet avis, Truong Van Phuoc, vice-président du Comité national de contrôle financier, a estimé que la restructuration du secteur bancaire, réalisée de manière résolue, a presque permis d’en finir avec les propriétés croisées d’organisations de crédit. La mise en œuvre de plusieurs mesures destinées à endiguer les propriétés croisées par le biais de la fusion et l’annexe volontaire des organisations de crédit ayant un même propriétaire a permis de diminuer le nombre de banques commerciales par actions.

La gouverneure adjointe de la BEV, Nguyên Kim Anh, a également estimé que le problème de propriétés et d’investissement croisés entre les organisations de crédit a été traité fondamentalement. Depuis 2011, le nombre d’organisations de crédit et de succursales de banques étrangères a été réduit de 17 établissements par le biais de la fusion-acquisition, la dissolution et le retrait de licence d’activités.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les "patients" particuliers de l'enseignante de 89 ans

Une feuille de route pour une réouverture sûre au tourisme international Le Bureau du gouvernement vient de publier un télégramme officiel sur les directives du Premier ministre Pham Minh Chinh concernant la définition d’une feuille de route de réouverture sûre, scientifique et efficace au tourisme international.