08/04/2021 16:41
Le général de corps d'armée Nguyên Chi Vinh, vice-ministre de la Défense et chef du Bureau permanent du Comité de pilotage national chargé du règlement des conséquences des bombes et mines et des produits chimiques laissés par la guerre (Comité de pilotage 701), a reçu, jeudi matin 8 avril à Hanoï, Daniel J.Kritenbrink, ambassadeur des États-Unis au Vietnam.
>>Célébration de la Journée des victimes de l’agent orange/dioxine
>>Le Vietnam et les États-Unis boostent leur coopération en matière de défense

Nguyên Chi Vinh a déclaré apprécier les contributions apportées par l'ambassadeur Daniel J. Kritenbrink pendant son mandat à la coopération entre les deux pays, au règlement des conséquences laissées par la guerre en particulier. Le vice-ministre de la Défense a déclaré souhaiter que le diplomate américain, en ses nouvelles qualités, continuerait de soutenir le Vietnam dans le règlement des conséquences de la guerre.

Le général de corps d'armée Nguyên Chi Vinh (droite) et Daniel J.Kritenbrink, ambassadeur des États-Unis au Vietnam.
Photo : VNA/CVN

Pour sa part, Daniel J. Kritenbrink s'est déclaré satisfait des résultats obtenus par les deux parties en ce domaine, conformément aux engagements des dirigeants des deux pays, contribuant au renforcement de la confiance politique mutuelle.
Les deux parties ont déclaré apprécier les résultats de coopération dans le règlement des conséquences laissées par la guerre, notamment en termes de recherche des soldats portés disparus, de désintoxication de la dioxine aux aéroports de Da Nang et Bien Hoa, etc.

L'ambassadeur des États-Unis a remis au Vietnam des documents du Congrès américain reconnaissant la coopération bilatérale dans le règlement des conséquences de la guerre.
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

Quel visage aura le tourisme francophone au Vietnam après le COVID-19 ? L’activité touristique au Vietnam a été anéantie par la pandémie de COVID-19. Pour la deuxième année consécutive, les professionnels du tourisme francophones continuent à naviguer à vue en espérant un retour aux affaires après la crise.