14/12/2015 16:41
Un programme intitulé "Regards croisés sur la Mer Orientale" incluant exposition, projection de films et débat a été organisé le 12 décembre à Paris dans le but de sensibiliser les amis français et la diaspora vietnamienne en France sur les différends de souveraineté dans cette zone maritime comme la position des parties dans leur règlement.
>>La maison d'exposition Hoàng Sa mise en chantier à Dà Nang
>>Exposé sur la Mer Orientale en République tchèque

Le débat sur Mer Orientale, le 12 décembre à Paris.

Cet événement était placé sous les auspices de l'Union générale des Vietnamiens de France (UGVF), l'Association d'amitié Vietnam - France (AAFV), l'Union des étudiants vietnamiens en France (UEVF), le groupe d'étude sur la Mer Orientale en France et le Centre d'information et de documentation sur le Vietnam contemporain (CID).

L'exposition a présenté une riche collection d'anciennes cartes dessinées par les explorateurs et océanographes européens du XVIIIe et XIXe siècles, des décrets royaux de la dynastie des Nguyên statuant la souveraineté du Vietnam sur les archipels de Hoàng Sa (Paracel) et de Truong Sa (Spratley), ainsi que de nouvelles cartes publiées par la Chine avec "la ligne des neuf tronçons" couvrant presque l'intégralité de la Mer Orientale, des images satellitaires démontrant les activités illégales d'agrandissement par la Chine des récifs coralliens Gac Ma (récif de Johnson du Sud), Chu Thâp (récif de Ferry Cross) et Subi comme ses exercices militaires sur ces îles artificielles.

Préoccupations des tensions en Mer Orientale

Des anciennes cartes exposées à Paris.

Lors du débat, David Camroux, chercheur du Centre des recherches internationales (CERI) et enseignant à Sciences Po Paris, a présenté un exposé sur le thème "Équilibre ou acrobatie ; unité ou division ? Les pays de l'ASEAN face à la montée de la puissance chinoise". Pierre Journoud, chercheur à l'Institut de recherche stratégique de l'École militaire (IRSEM) et professeur à l'Université Paul Valéry Montpellier III, s'est exprimé sur le thème "Le jeu des grandes puissances et des puissances régionales", alors que Nguyên Thanh Huong, enseignante à Sciences Po Paris, a présenté l'exposé intitulé "Opinion publique et les politiques intérieures de la Chine, des Philippines et du Vietnam".

Dans leurs interventions, ces orateurs ont exprimé leurs préoccupations et inquiétudes face aux tensions en Mer Orientale en raison des différends territoriaux entre plusieurs parties. Selon eux, le fait que la Chine renforce sa puissance navale et procède à des provocations telles que l'installation de sa plate-forme pétrolière d'exploration Haiyang Shiyou-981 dans la zone économique exclusive du Vietnam en mai 2014 et le déploiement de son porte-avions Liaoning pour les manœuvres en Mer Orientale… ont fait monter les risques de conflits.

Le professeur Pierre Journoud a souligné qu'un moindre conflit dans cette région aurait des impacts sur les économies européennes, y compris l'économie française. Les orateurs comme l'oratoire ont souhaité que les différends soient réglés par voie de dialogue pacifique sur la base du droit international, afin d'assurer la paix et la stabilité dans la région, ainsi que la liberté de navigation maritime et aérienne en Mer Orientale.
 
Texte et photos : Bich Hà/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bravo aux lauréats du concours «Jeunes Reporters Francophones»

Binh Thuân vise un tourisme durable En plus de déployer des mesures pour diversifier ses services touristiques, améliorer la qualité et promouvoir son image, la province de Binh Thuân (Centre) se concentre sur le renforcement de la coopération et de la connectivité dans le tourisme.