12/06/2019 10:15
La Maison d'édition Kim Dông a réédité un recueil de Quôc Van Giao Khoa Thu (manuels nationaux), longtemps considéré comme le premier manuel primaire en vietnamien, publié au début du XXe siècle.

>>Les aigrettes et le paysan vietnamien
>>Paysage villageois du XXe siècle
 


Le recueil de Quôc Van Giao Khoa Thu est un produit de compilateurs réputés et renommés, notamment Nguyên Van Ngoc, Dang Dinh Phuc, Trân Trong Kim et Dô Than.


Né dans le but d'enseigner la langue vietnamienne aux élèves du primaire (l'équivalent des trois premières années d'enseignement primaire aujourd'hui), le Quôc Van Giao Khoa Thu se compose de trois livres: Dông Au (enfants) pour les élèves de cinquième année, dont 34 premières leçons de lettres et d'orthographe et les 55 suivantes pour les exercices de lecture; Du Bi (réserve) pour les élèves de 4e année, comprenant 120 exercices de lecture; et So Dang (préliminaire) destiné aux élèves de troisième année et comprenant 84 exercices de lecture.

La chose la plus intéressante de la série est que, dans les exercices de lecture, il incorpore toujours un contenu moral, historique, géographique, hygiénique et naturel, ainsi que des explications sur la signification des mots, des devoirs et des exercices d'écriture. Chaque leçon présente une illustration des peintres Nam Son et Nguyên Van Tho.

Les leçons sont courtes, faciles à comprendre, et sont tirées d'une phrase familière qui aide les enfants à se souvenir facilement.

Selon les auteurs, dans l'introduction du livre, ils ont noté que la manière d'enseigner les lettres comme celle-ci, avec les mots en haut et les sons sous les images à côté, aide les enfants à mobiliser tous leurs sens pour apprendre et mettre en pratique chaque mot de manière directe. Les illustrations présentent un autre avantage: inciter les enfants à aimer les dessins et leur apprendre des choses familières.

La maison d'édition Kim Dông s'est fortement appuyée sur l'édition imprimée de 1935. L'écriture à l'ancienne a été modernisée conformément au style d'écriture vietnamien actuel, par exemple en n'utilisant pas de trait d'union entre mots composés. Et dans les illustrations, la maison d'édition a rendu les images plus élaborées et plus claires.

Presque un siècle est passé, mais ces leçons sont toujours valables, laissant beaucoup d’impressions et de sentiments positifs dans le cœur des apprenants modernes, grâce au haut niveau d’enseignement et de pédagogie et à la simplicité des langues et à la proximité avec la psychologie des enfants.


CPV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’empreinte de l’AUF en Asie-Pacifique après 25 ans

La beauté idyllique du village de Coi à Phú Tho Niché sous de grandioses pics calcaires, le village de Coi, district de Tân Son, province de Phú Tho, ressemble à une émeraude brute au sein de la nature sauvage. Un site incontournable pour les touristes!