05/10/2017 18:38
Environ 57.000 habitants et écoliers ont acquis des connaissances sur la prévention, la lutte contre les catastrophes et l’égalité des sexes dans le cadre d’un projet de gestion des risques de catastrophes naturelles dans le Nord-Ouest du Vietnam.
>>Quelles solutions pour prévenir les catastrophes naturelles ?

Le colloque sur la réduction de catastrophes dans le Nord-Ouest du Vietnam, le 5 octobre à Hanoï.

Le colloque sur le projet «Gestion des risques de catastrophes à base communautaire et sensible au genre dans les régions des minorités ethniques du Nord-Ouest du Vietnam » a eu lieu le 5 octobre à Hanoï.

Mis en œuvre depuis 2014 par la Croix-Rouge du Vietnam dans 12 communes d’ethnies minoritaires des provinces de Son La et Lai Châu, ce projet est doté d’un fonds d’investissement de 39 milliards de dôngs provenant des Croix-Rouge françaises et américaines, et de l’Agence française de développement. L’objectif du projet est de renforcer les capacités des communautés vulnérables à se préparer aux catastrophes naturelles et réduire les risques, à travers une approche participative, reproductible et soucieuse de l’égalité entre les genres.

Des résultats encourageants

Après trois ans, le projet a obtenu des résultats encourageants. Quelques chiffres : 55.000 habitants et plus de 2.000 élèves du primaire ont acquis des connaissances sur la prévention et la lutte contre les catastrophes, 36 entraînements pour réagir en cas de catastrophes ont été organisés, deux groups d’intervention au niveau provincial et 12 autres au niveau local, avec 320 membres, ont été fondés…

Le projet a permis aussi de former dans ces deux provinces un contingent de jeunes cadres dynamiques, dotés de larges connaissances sur les activités de prévention et de lutte contre les calamités naturelles.

De nombreux  ouvrages d’utilité publique comme ponts, quais, canaux d’évacuation des eaux, ouvrages d’approvisionnement en eau propre, système d’alerte... ont été installés, contribuant non seulement à renforcer les capacités des habitants à se préparer et faire face aux catastrophes naturelles mais aussi à améliorer leurs conditions de vie.

Un entraînement pour réagir en cas de catastrophes.
Photo : Croix-Rouge française /CVN

En outre, une campagne de sensibilisation a été déployée pour aider ces populations à bien se préparer aux catastrophes naturelles et à réagir de la meilleure manière qui soit. Dans ces zones montagneuses, la majorité de la population est analphabète, et n’utilise pas le vietnamien. La voirie est peu développée, beaucoup de localités sont très enclavées. Cette campagne a  abordé ces problèmes en développant des outils de sensibilisation adaptés au public ciblé et en appliquant des méthodes participatives via des réunions de village.

Des formations à destination de facilitateurs-messagers en charge de diffuser les connaissances auprès de la population ont été organisées. Les facilitateurs-messagers utilisent une boîte à outils spécialement développée pour le public cible du projet. Ces outils utilisent symboles et images qui permettent aux populations locales  de comprendre ce qui devrait être fait et ne pas être fait avant, pendant et après les catastrophes, et apprendre à élaborer un plan d’urgence et une carte d’urgence. 

Au Nord-Ouest du Vietnam où les femmes sont souvent désavantagées en matière d’accès à l’information et de participation aux activités communautaires, les contenus et les visuels de la boîte à outils prennent également en considération les questions de genre. Tous les outils et documents tiennent compte des besoins fondamentaux des femmes et œuvrent à faciliter leur participation. Les images utilisées mettent au défi les biais de genre en montrant femmes et hommes travaillant ensemble, des femmes effectuant des travaux traditionnellement associés aux hommes et vice versa, et en projetant une image active et positive des femmes.

Selon Eric Legendre, représentant en chef de la Croix-Rouge française au Vietnam, au Vietnam, il y a encore beaucoup d’autres provinces vulnérables  aux catastrophes naturelles. La Croix-Rouge du Vietnam jouera un rôle important dans le maintien de ce projet qui a suffisamment  montré son efficacité pour qu’il soit appliqué ailleurs dans le pays.

 Huong Linh/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Ressusciter les estampes populaires de Kim Hoàng

Début de la fête printanière de Yên Tu La fête printanière de Yên Tu a été inaugurée dimanche 25 février dans la ville d'Uông Bi, débutant les festivités folkloriques printanières dans la province de Quang Ninh (Nord-Est).