12/01/2015 19:27
La venue de l’hiver est accompagnée chaque année de ses maladies, bénignes ou graves. Le nombre d’enfants hospitalisés notamment à cause du virus Rota, très virulent, augmente dangereusement et inquiète les experts de la santé.

>>La rougeole a tendance à s’étendre

 
Le nombre d’enfants hospitalisés notamment à cause du virus Rota, très virulent, augmente dangereusement et inquiète les experts de la santé.
Photo: Duong Ngoc/CVN


Plusieurs petits âgés d’à peine 2 ou 3 mois ont été gravement malades, comme par exemple le petit Nguyên Gia An, 2 mois, admis à l’hôpital Bach Mai, en raison de problèmes respiratoires, avec notamment une toux incessante. «J’ai emmené mon enfant au cabinet médical privé où on lui a prescrit une ordonnance. Sous traitement depuis plus de 10 jours, la santé de mon fils n’a fait que se détériorer. C’est pourquoi j’ai décidé de l’emmener à l’hôpital Bach Mai. Mon enfant a contracté le syndrome pneumonique et a été placé sous respirateur artificiel. Il est aussi relié à un appareil de mesure de la fréquence cardiaque», fait savoir sa mère.

Ou encore le cas du petit Trân Trung Kiên, 3 mois. Ce nourrisson a également été hospitalisé dans un très mauvais état de santé, lui aussi avec une forte fièvre et une toux continue. Selon le Dr Nguyên Tiên Dung, chef du Service de pédiatrie de l’hôpital Bach Mai, depuis début décembre, les patients ayant contracté des maladies diarrhéiques et respiratoires ont tendance à être de plus en plus nombreux. Un afflux que l’hôpital a bien des difficultés à gérer.

Les services pédiatriques en ébullition

D’après le Dr Nguyên Tiên Dung, les enfants sont en moyenne 20% plus touchés par les maladies respiratoires que par rapport au mois dernier. Chaque jour, entre 200 et 250 enfants sont emmenés à l’hôpital, dont 10 à 15 sont admis pour cause de syndrome pneumonique ou encore bronchitique, qui touchent dans la plupart des cas des enfants de moins de 6 ans. Plusieurs patients sont hospitalisés trop tard, souffrant de crises convulsives ou encore d’une forte fièvre.

Autre inquiétude, le fait qu’un afflux croissant de très jeunes patients soient hospitalisés en raison du virus Rota. Les symptômes de cette maladie sont nausées, accès de fièvre, toux, rhume et/ou état grippal.

«La diarrhée du virus Rota est plus dangereuse que la diarrhée habituelle. Il faut établir des mesures thérapeutiques opportunes afin de ne pas avoir à déplorer de décès. Les enfants de moins de 5 ans peuvent contracter facilement cette maladie», ajoute le pédiatre Dung.

 
Il est aussi nécessaire de dépister le plus tôt possible les enfants touchés par le virus Rota pour éviter toute complication. Photo: Duong Ngoc/CVN


«Ces trois derniers mois, chaque jour, on a reçu de 20 à 25 patients touchés par la diarrhée dont la moitié contaminés par le virus Rota. Il s’agit de la première cause de décès infantile en ce moment. Cette maladie est transmissible via des denrées alimentaires ou encore dans l’air, et sa recrudescence est due pour l’essentiel au virus Rota», déclare le Dr Nguyên Van Ngoan, chef adjoint du Service de gastroentérologie.

«Les premiers symptômes de mon enfant se sont révélés être de la toux et un rhume. Je pensais qu’il avait pris froid. Mais après deux jours de traitement médical, il a commencé à être pris de vomissements et de diarrhées. J’ai emmené mon enfant à l’hôpital, où l’on m’a dit qu’il avait contracté la diarrhée du virus Rota», fait savoir Minh Phuong, de l’arrondissement de Hoàng Mai, Hanoi.

Selon les spécialistes de la santé, le changement du temps observé au Nord rend les enfants - notamment ceux de moins de 6 mois – très vulnérables aux maladies respiratoires. «Il fait froid. Donc, quand les enfants ont de la fièvre, les parents les couvrent avec plusieurs couches de vêtements, ce qui peut entraîner dans les pires cas une forte fièvre et des crises convulsives. Les parents doivent appliquer de l’eau tiède sur le front. Il est aussi nécessaire de dépister le plus tôt possible les enfants touchés par le virus Rota pour éviter toute complication», alerte le médecin Nguyên Tiên Dung.

Thu Huong/CVN




Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Quang Ninh accueille 10 millions de touristes de janvier à septembre Selon le Service provincial du tourisme, au cours des neuf premiers mois de l’année, le nombre de touristes ayant visité Quang Ninh est estimé à plus de 10 millions, dont 3,6 millions de visiteurs étrangers, soit une hausse respective de 25% et de 19% en glissement annuel.