15/05/2021 20:35
Les données du rapport sur le marché immobilier de Hanoï au premier trimestre 2021 montrent que les projets de catégorie A, avec des prix supérieurs à 2.500 dollars/m² (équivalent à 57,6 millions de dôngs/m²), représentent 3% du total des unités vendables.
>>La demande de logements au Vietnam augmente
>>L’immobilier au Vietnam établira un nouveau sommet
>>Le marché immobilier devrait s'accélérer pour la période 2021-2022


Les appartements haut de gamme au Vietnam. 


Dans la perspective d'une croissance toujours positive du marché de l’immobilier à Hanoï, les experts de Savills ont produit un rapport à propos du segment haut de gamme de l’offre d’appartements.

Comme le prix de vente des appartements haut de gamme au Vietnam est toujours bas en général par rapport aux autres pays de la région, les perspectives de croissance du capital sont toujours positives.

Les prix des logements ne dépendent pas seulement des coûts des intrants tels que les coûts fonciers, les coûts de développement des infrastructures, les paysages, les coûts de construction... mais aussi de l'offre et de la demande.

Il existe actuellement un certain nombre de promoteurs dans l'immobilier résidentiel de marque (branded residences) au Vietnam, car le potentiel de ce marché est réel. Le nombre de projets est faible, mais la demande s'accélère avec le développement d’une classe supérieure aisée.

Une nouvelle tendance

Dô Thi Thu Hang, directrice du secteur de la recherche et du conseil pour Savills Hanoi, analyse : "Il est très probable que Hanoï aura davantage de  projets de luxe dans le centre-ville, alors même que les prix des logements sont les plus élevés du marché. Pour justifier des prix à ce niveau, le projet immobilier doit lui-meme être de très bonne qualité, mêlant qualité des logements mais aussi prestige de la marque. Le produit sera ensuite jugé en fonction de sa capacité à répondre aux demandes d’une cliente aisée et de plus en plus exigeante".

De son côté, Matthew Powell, directeur de Savills Hanoi, a déclaré : "L'immobilier résidentiel de marque se situe dans le très haut de gamme du marché. Plus de 60% de l'immobilier résidentiel de marque dans le monde est concentré dans les villes modernes. À Hô Chi Minh-Ville, on peut citer par exemple les résidences JW Marriott. Hanoï envisage également de développer ce type de logement dans un proche avenir".

Il ajoute que "l'immobilier résidentiel de marque sera une tendance qui apparaîtra plus au cours des prochaines années, apportant sur le marché des types de logements de marques bien connues avec des normes de conception et de gestion élevées. La psychologie de l'achat d'une maison sur le marché vietnamien est similaire à celle de nombreux autres marchés dans le monde : les investisseurs recherchent des produits avec une bonne qualité de construction, une gestion et un fonctionnement professionnels et une bonne commercialisation. Ce n’est qu’une fois ces critères remplis que le produit apportera des avantages économiques intéressants au propriétaire".

Toujours selon lui, le marché vietnamien a besoin de ces marques de logements haut de gamme. Dans les temps à venir, ces grandes marques seront mieux connues et le marché aura une réaction positive face à ce type de produit.

Texte et photo : Minh Thu/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

L'île de Phu Quôc accueillera-t-elle des visiteurs étrangers à partir d'octobre ? Le secteur touristique consulte actuellement ministères et services concernés à propos du processus et plan pilote pour l'accueil des voyageurs internationaux sur l'île de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), pendant six mois, à partir d'octobre prochain.