01/03/2019 11:18
Bien que le 2e Sommet entre les États-Unis et la République populaire démocratique de Corée (RPDC) ait fini sans accord, le Docteur Trân Viêt Thai, vice-directeur de l'Institut des études stratégiques du ministère des Affaires étrangères, a affirmé qu’il était toujours nécessaire de reconnaître les efforts des deux parties.
>>L'ONU espère la poursuite du dialogue entre Washington et Pyongyang
>>Le Sommet États-Unis - RPDC à Hanoï parvient à un progrès significatif

Le Docteur Trân Viêt Thai, vice-directeur de l’Institut des études stratégiques du ministère vietnamien des Affaires étrangères.
Photo: Viêt Anh/CVN

Indiquant que les positions des deux parties demeuraient largement différentes, le Docteur Trân Viêt Thai a estimé qu’il fallait davantage d’efforts. Selon le vice-directeur de l’Institut des études stratégiques du ministère vietnamien des Affaires étrangères, les États-Unis et la RPDC auront certainement des évaluations plus concrètes afin de réduire les écarts.

"La RPDC voulait que les États-Unis lèvent entièrement l’embargo mais cet objectif n’a pas été atteint", a indiqué Trân Viet Thai, ajoutant que la levée de l’embargo était un processus de nombreuses étapes. "La question de la dénucléarisation ne pourra pas être résolue immédiatement", a-t-il indiqué, avant d’affirmer que la prochaine étape serait difficile, que ce soit avec ou sans un succès lors du 2e sommet à Hanoï.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le ravioli du village de Kênh, une saveur naturelle

Miêu Nôi, un haut lieu du tourisme spirituel Construit il y a près de 300 ans, Miêu Nôi constitue un héritage religieux et historique de Hô Chi Minh-Ville. Il s’agit d’un temple émergent situé au milieu de la rivière Vàm Thuât.