13/07/2018 20:54
La Colombie a perdu presque un cinquième de ses glaciers en sept ans, à cause de bouleversements climatiques, ont annoncé jeudi 12 juillet les autorités environnementales colombiennes.
>>De Madagascar à l'Amazonie, le réchauffement pourrait menacer jusqu'à 50% des espèces
>>Colombie: le Parc national de Chiribiquete au patrimoine de l'UNESCO

Vue aérienne des volcans Ruiz et Tolima, le 21 novembre 2016 en Colombie.
Photo: AFP/VNA/CVN

"À causes d'événements extrêmes liés à des phénomènes naturels et au changement climatique", la superficie totale des six glaciers colombiens est passée de 45 kilomètres carrés en 2010 à 37 en 2017 (-18%), a précisé l'Institut d'hydrologie, de météorologie et d'études environnementales (IDEAN), dans un communiqué.

Ces deux dernières années, 5,8% de la surface glaciaire du pays a ainsi disparu, partagée sur deux principales chaînes de montagnes, la Sierra Nevada del Cocuy et la Sierra Nevada Santa Marta (Nord-Est), et quatre volcans, le Ruiz, le Santa Isabel, le Tolima et le Huila (Centre).

À ce rythme, le Santa Isabel pourrait disparaître dans les dix prochaines années, a déclaré Omar Franco, directeur de l'IDEAN.

"Les conséquences du réchauffement climatique sont énormes pour le pays", a déclaré le ministre de l'Environnement colombien, Luis Gilberto Murillo, en précisant que 30% de la biodiversité de la Colombie, deuxième pays ayant la plus importante au monde - après le Brésil -, pourrait disparaître.

"Nous appelons les pays émetteurs de gaz à effet de serre à respecter leurs promesses. Nous n'en émettons que 0,46%, et notre pays en subi quand même les conséquences", a-t-il ajouté.

La diminution de la surface glaciaire de la Colombie correspond à la tendance mondiale, selon le Service mondial de surveillance des glaciers.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
À la découverte de la vannerie des Nùng à Cao Bang

La salangane, poule aux œufs d’or de Côn Dao Côn Dao, en Mer Orientale, est un des fiefs des salanganes, ces sortes d’hirondelles marines qui produisent un nid de salive. Une denrée difficile à récolter qui se négocie à prix d’or en Asie.