24/09/2018 23:58
Le Real Madrid, qui a dégagé des revenus 2017-2018 en forte hausse à 750,9 millions d'euros, a adopté dimanche 23 septembre un emprunt de long terme d'au moins 525 millions d'euros pour financer la refonte du stade Santiago-Bernabeu, dont les travaux doivent s'achever d'ici 2022.
>>Le Real célèbre son triomphe avec ses supporters dans les rues de Madrid
>>Ligue des champions: le Real de Zidane entre dans la légende avec un triplé inédit

Le logo du club de football Real Madrid.
Photo: AFP/VNA/CVN

Réunis en assemblée générale, les "socios" (supporters-actionnaires) du club ont approuvé le financement de ce chantier immobilier qui doit débuter début 2019 et s'achever trois ans et demi plus tard, sans perturber le calendrier sportif de l'équipe.

Le président merengue Florentino Pérez a précisé que le projet, initialement chiffré à 400 millions d'euros mais modifié en profondeur après des recours judiciaires, coûtera désormais au moins 525 millions d'euros, étalés sur une trentaine d'années.

Si le nouveau stade doit toujours disposer d'un toit rétractable et d'une nouvelle enveloppe métallique toute en courbes, Pérez n'a pas mentionné dimanche 23 septembre le projet d'hôtel initialement évoqué, se bornant à parler d'un musée agrandi et de nouveaux espaces de restauration et de boutiques. Le nombre de sièges du stade ne devrait pas changer, autour de 81.000 places.

"Nous demandons l'autorisation (à l'assemblée) pour nous endetter afin de financer le réaménagement du stade Santiago-Bernabeu à hauteur d'un maximum de 575 millions d'euros et pour un délai maximal de 35 années", a dit le dirigeant devant l'assemblée générale, qui a ensuite adopté le projet.

'Dépasser le milliard de revenus'

Le réaménagement du stade Bernabeu devait initialement être financé par un accord de "naming" avec le fonds d'investissement IPIC, détenu par l'émirat d'Abou Dhabi, qui devait donner son nom au stade mais s'est finalement retiré unilatéralement. En conséquence, le Real a expliqué avoir engagé une procédure contre IPIC.

Selon Pérez, l'emprunt coûtera environ 25 millions d'euros par an au club, sans "aucun impact sur l'activité sportive", et le stade achevé permettra de dégager 150 millions d'euros de revenus supplémentaires par an.

"Nous voulons être le premier club du monde à dépasser la barre du milliard d'euros de revenus", a lancé Pérez, un objectif également affiché par son homologue du FC Barcelone Josep Maria Bartomeu qui a lui aussi engagé une refonte de son stade, le Camp Nou.

Longtemps en tête du classement des clubs de football présentant le plus de revenus au monde, le Real, triple champion d'Europe en titre, a été dépassé ces deux dernières années par Manchester United, selon le cabinet Deloitte.

Les "socios", propriétaires du club merengue, ont aussi validé dimanche les comptes annuels avec un chiffre d'affaires 2017-2018 de 750,9 millions d'euros, soit 11,3% ou 76,3 millions d'euros de revenus en plus que l'exercice précédent, et un bénéfice avant impôts de 43 millions d'euros. Selon le Real, il s'agit de la plus forte hausse annuelle du chiffre d'affaires depuis 2000.

Les trophées remportés en 2017-2018 (Ligue des champions, Mondial des clubs, Supercoupes d'Europe et d'Espagne, Euroligue de basket...) "se sont traduits par des revenus accrus mais aussi des coûts accrus, en particulier en terme de primes versées aux joueurs", a précisé le club.

Pour la saison qui vient de débuter, la "Maison blanche" table sur un budget "de continuité" avec un chiffre d'affaires prévisionnel de 752 millions d'euros et un bénéfice avant impôts attendu à 43,2 millions d'euros.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang

Quang Ninh accueille le 15 millionième touriste étranger du Vietnam Le Vietnam devrait accueillir son 15 millionième visiteur étranger en 2018 à la ville de Ha Long, dans la province côtière de Quang Ninh (Nord), fin novembre ou début décembre.