13/02/2017 17:26
La République démocratique populaire de Corrée a annoncé le 13 février avoir testé avec "succès" un nouveau missile balistique qui sera débattu en urgence par le Conseil de sécurité de l'ONU à la demande de Washington, Séoul et Tokyo.

>>La RPDC teste à nouveau un missile balistique
 

Des images diffusée à la télévision sud-coréenne, le 12 février à Séoul, du lancement d'un missile nord-coréen . Photo : AFP/VNA/CVN


Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un "a exprimé sa grande satisfaction à posséder un autre puissant moyen d'attaque nucléaire qui renforce la formidable puissance du pays", selon l'Agence de presse officielle KCNA.

L'engin, tiré le 12 février d'une base aérienne de l'Ouest de la République démocratique populaire de Corée (RPDC), a parcouru environ 500 kilomètres vers l'Est avant de tomber en mer du Japon, selon le ministère sud-coréen de la Défense. Sur des photographies publiées par KCNA, on voit le missile s'élancer dans le ciel. Kim Jong-Un assiste tout sourire à l'événement sous les encouragements de dizaines de soldats et de scientifiques.

Le dirigeant nord-coréen a "personnellement guidé" les préparatifs du test, qui concernait, a dit l'agence, "un missile sol-sol de moyenne à longue portée Pukguksong-2", un "nouveau système d'armements stratégiques de style coréen".

Son moteur utilise du combustible solide, a ajouté KCNA. Cela raccourcit considérablement le temps de ravitaillement comparé aux missiles alimentés par du combustible liquide, a dit Yun Duk-Min, analyste à l'Institut des affaires étrangères et de la sécurité de Séoul.


AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vietnam - France: une coopération chaque jour plus florissante

Découvrir la nuit de Hanoï en bus à impériale à toit ouvert La Compagnie générale des transports de Hanoï (Transerco) lancera un bus de nuit à impériale à toit ouvert de 19h30 à 20h30 à partir du 1er août pour attirer plus de passagers.