26/07/2021 17:17


Le volcan Nyiragongo a projeté de la cendre samedi 24 juillet, sans rapport avec une "activité éruptive", selon les experts, qui mettent cependant en garde contre une poussée de maladies respiratoires, deux mois après l'éruption qui avait causé la mort de 32 personnes à Goma, dans l'Est de la République démocratique du Congo (RDC). "Il s'est observé ce samedi 24 juillet une chute des poussières à Goma. Ces cendres sont issues de l'effondrement d'une partie du cratère central du volcan Nyirangongo. Cet événement n'a aucun rapport avec une certaine activité éruptive", a écrit dans un communiqué le volcanologue Muhindo Syavulisembo, directeur général de l'Observatoire volcanologique de Goma (OVG). L'OVG a cependant demandé à tous les habitants de Goma, capitale de la province du Nord-Kivu, en proie régulièrement à des éruptions du Nyiragongo qui surplombe la ville, "d'observer les règles d'hygiène en couvrant soigneusement les aliments et la vaisselle", et d'éviter de boire de l'eau de pluie. "Nous avons observé une chute de cendre blanche partout. Il n'y a pas eu des dégâts visibles, mais nous craignons d'être touché par des maladies respiratoires et d'origine hydrique", a réagi Samson Buunda, l'un des porte-parole de la société civile du territoire de Nyiragongo.


APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les artistes conjuguent leurs efforts pour préserver le chant xâm

Le sud de Phu Quôc émerge comme un nouveau paradis de villégiature En cette période stressante, trouver un bel espace pour se détendre sera une tendance et le sud de Phu Quoc dans la province de Kiên Giang dans le delta du Mékong, apparait comme une destination idéale pour une "mise au vert" idéale.