20/07/2018 15:13

>>RDC : une trentaine des morts et des milliers de déplacés à Ituri
>>RDC : Plus de 800.000 enfants déplacés en 2017 par les violences dans l'Est du pays

Le président de la République démocratique du Congo (RDC), Jospeh Kabila, dans un discours livré jeudi 19 juillet devant les deux chambres du Parlement réunies en congrès, s'est montré rassurant sur l'état de la nation sur plusieurs plans, notamment économique, sécuritaire et politique. En ce qui concerne les processus électoraux, le sujet le plus intéressant pour le pays et la communauté internationale, le président a réaffirmé sa ferme volonté de voir se tenir les élections à la fin de cette année sans ingérence extérieure. À moins d'une semaine du dépôt des candidatures à la présidentielle, le chef de l'État n'a pas donné d'indication sur son avenir politique. Sur le plan économique, M. Kabila a indiqué que la réforme de l'État engagée depuis 2015, a permis de donner une âme à la décentralisation territoriale, à travers l'installation de 15 nouvelles provinces qui sera très bientôt complétée par la mise en place de la Caisse nationale de Péréquation. Malgré ce bilan positif, il a par ailleurs reconnu que les conditions sociales des populations demeurent globalement préoccupantes, en raison du seuil de pauvreté, particulièrement en milieux ruraux et semi-urbains qui devront donc rester au centre de toutes les politiques publiques. Par ailleurs, M. Kabila a fustigé l'attitude d'ingérence de certains pays et partenaires dans les affaires politiques internes, notamment sur les processus électoraux en cours dans le pays. 


Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée des beaux-arts de Hô Chi Minh-Ville, destination favorite des touristes