17/07/2021 09:15
La randonnée au Vietnam est souvent associée à la découverte de l’identité culturelle nationale. Il existe des dizaines de minorités ethniques prêtes à fournir de la nourriture et un abri aux marcheurs fatigués.
>>Randonnées et activités de plein air au Vietnam
>>Le trekking, bien plus qu’un simple loisir
>>Le Vietnam, une terre de sensations

Randonneurs au sommet Tà Chì Nhù dans la province de Yên Bái (Nord).
Photo : CTV/CVN

De la hauteur vertigineuse des montagnes du Nord au monde de l’eau du delta du Mékong en passant par les hauts plateaux du Centre (Tây Nguyên), il y en a pour tous les goûts, mais aussi pour tous les niveaux.

La région montagneuse du Nord 

Le Vietnam est connu comme un pays densément peuplé où la nature a été domestiquée. Mais sa région montagneuse du Nord et ses réserves naturelles recèlent des trésors écologiques qui sont bien protégés et à découvrir. Les montagnes du Nord sont la terre de hauts monts, de longues rivières, de forêts sauvages et de rizières en terrasses. Ici, les touristes peuvent contempler les paysages les mieux préservés du pays.

Pour les randonneurs, cette région montagneuse est très intéressante, car les modes de vie et les coutumes des minorités ethniques sont encore solidement ancrés. Si vous choisissez le bon moment, vous pourrez même participer à une joyeuse fête. La région abrite les plus hautes cimes du Vietnam, dont le mont Fansipan (province de Lào Cai) - toit de l’Indochine - qui culmine à 3.143 m.

Les lieux idéaux pour la randonnée sont Sa Pa (Lào Cai), Mai Châu (Hoà Binh), Cao Bang, Dông Van et Mèo Vac (Hà Giang), les Parcs nationaux de Cúc Phuong (Ninh Binh) et Bach Ma (Thua Thiên-Huê).

Les hauts plateaux du Centre

Longeant la frontière avec le Laos et le Cambodge, le Tây Nguyên, perché à 1.000 m d’altitude, s’étend du Parc national de Cát Tiên au Sud à la province de Quang Nam au Centre. Sa beauté naturelle lui a permis de devenir une destination attrayante, notamment pour les excursions pédestres.

Les hauts plateaux du Centre abritent des forêts vierges et une série de Parcs nationaux, dont celui de Cát Tiên, le plus célèbre du Vietnam. Ici, les voyageurs peuvent partir à la découverte de la faune sauvage du Vietnam, dont quelques espèces en voie d’extinction comme éléphant d’Asie, tigre indochinois, gaur et buffle sauvage.

Touristes dans le Parc national de Núi Chúa à Ninh Thuân (Centre).
Photo : CTV/CVN

Dans les zones peuplées de communautés ethniques, les randonneurs ont également l’occasion d’assister aux mœurs uniques et traditions encore déconnectées de la vie moderne.

Contrairement aux montagnes du Nord, les régions adjacentes au Tây Nguyên abritent de grandes agglomérations telles Dà Nang, Nha Trang (Centre) et Hô Chi Minh-Ville (Sud), où les visiteurs peuvent facilement changer leur calendrier de voyage en cas de séjour limité dans le temps.

Les meilleurs endroits pour la randonnée sont les Parcs nationaux de Cát Tiên (provinces de Dông Nai, Lâm Dông et Binh Phuoc) et Yok Dôn (Dak Nông et Dak Lak), Dà Lat (Lâm Dông), Buôn Ma Thuôt (Dak Lak), Pleiku (Gia Lai) et Kon Tum.

Le delta du Mékong

Avec ses vergers luxuriants entourés d’eau, le delta du Mékong contraste en tous points avec la région montagneuse du Nord. Le quotidien des habitants ici est lié aux cours d’eau, qui sont à la fois leur source de vie et les principaux axes de circulation dans la région. Bien qu’il soit impossible d’effectuer de longs trajets tant l’eau domine tout, le delta du Mékong convient parfaitement aux petites excursions. La barque est donc idéale pour partir découvrir les marchés flottants, les mangroves verdoyantes et les immenses rizières.

L’un des lieux les plus populaires pour les randonneurs est la montagne Câm ou Núi Câm (1.224 m), la plus haute de la région. Au sommet trône une pagode à huit étages, où les visiteurs peuvent faire halte pour contempler le panorama qui s’offre à eux. Une vue qui, à elle seule, vaut l’ascension et qui donne sur tout le delta du Mékong. Une expérience inoubliable ! 
CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

L'île de Phu Quôc accueillera-t-elle des visiteurs étrangers à partir d'octobre ? Le secteur touristique consulte actuellement ministères et services concernés à propos du processus et plan pilote pour l'accueil des voyageurs internationaux sur l'île de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), pendant six mois, à partir d'octobre prochain.