22/05/2022 16:02
Le Britannique Elfyn Evans (Toyota) était toujours leader du Rallye du Portugal, 4e manche du Championnat du monde des rallyes (WRC), à l'issue des trois spéciales courues samedi matin 21 mai dans les régions de Braga et Porto (Nord).

>>Rallye de Finlande : Evans passe en tête devant Breen, Ogier toujours 7e
 

La Toyota Yaris pilotée par Elfyn Evans à vive allure dans la 10e spéciale du Rallye du Portugal, à Vieira do Minho, le 21 mai.
Photo : AFP/VNA/CVN


Le pilote de 33 ans, vainqueur sur les routes portugaises en 2021, a remporté deux des trois spéciales de la matinée et conforté son avance sur son poursuivant, le Finlandais Kalle Rovanperä (Toyota), à 18,4 secondes.

Rovanperä, en tête au classement du championnat du monde, a pour sa part signé le meilleur temps sur l'ES11, une spéciale très difficile pour les Français Sébastien Loeb et Sébastien Ogier.

Loeb, 48 ans, nonuple champion du monde et en "pige" pour l'équipe M-Sport Ford au Portugal, a connu "un problème technique dans l'ES11" et "se retirera pour la journée", a indiqué M-Sport sur Twitter.

La veille, l'Alsacien avait déjà dû abandonner après avoir heurté un muret de sécurité dans l'ES5, alors qu'il se trouvait en tête du rallye.

Sébastien Ogier (Toyota), octuple champion du monde qui effectue pour sa part une pige avec le constructeur japonais, a également été piégé dans l'ES11.

Le Gapençais, champion du monde en titre, a atterri dans le fossé à la sortie d'un virage avant de réussir à sortir indemne de sa Yaris comme son copilote. "Ogier et Benjamin Veillas vont bien", a précisé Toyota dans un tweet.
 

Sébastien au volant de sa M-Sport Ford lors de la 10e spéciale du Rallye du Portugal, à Vieira do Minho, le 21 mai.
Photo : AFP/VNA/CVN


Le pilote de 38 ans est parvenu à dégager sa voiture du bas-côté et a finalement pu terminer l'ES11, mais avec un retard très important. Il a également participé à l'ES12, dernière spéciale de la matinée, mais n'a plus aucune chance de l'emporter au Portugal.

Vendredi 20 mai, il avait mis fin à sa journée par un abandon après avoir crevé une première fois dans l'ES6 puis à nouveau dans l'ES7.

Après trois manches du championnat disputées sur l'asphalte et la neige, le WRC revient sur sa surface de prédilection au Portugal, la terre.

Basée à Matosinhos, près de Porto, cette quatrième épreuve propose des routes de terre rapides et techniques dans le Centre et le Nord du pays, poussiéreuses lors des premiers passages, cassantes et accidentées ensuite.

Samedi, les pilotes devront encore parcourir une boucle de trois spéciales sans assistance mécanique dans les régions de Braga et Porto (Nord), avant une étape chronométrée sur un tracé urbain de 3,3 km à Porto.
 

AFP/VNA/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Dào Xá, la patrie des luthiers

La province de Bên Tre dispose d'un potentiel immense pour développer l’écotourisme La province de Bên Tre, bien connue sous le nom de "royaume des cocotiers", est située à l’une des embouchures du Mékong et au point de rencontre de quatre bras du fleuve.