26/01/2020 23:05
Tiger Woods, en quête d'un 83e titre record sur le circuit PGA, pointe à cinq coups de l'Espagnol Jon Rahm, nouveau leader du Farmers Insurance Open après le 3e tour disputé samedi 25 janvier à San Diego, où Rory McIlroy a fait un beau rapproché.
>>Tiger Woods et les États-Unis se révoltent pour remporter la Presidents Cup
>>PGA : Tiger Woods jouera chez lui, au prochain Genesis Invitational
>>Golf : Tiger Woods se sélectionne pour disputer la Presidents Cup

L'Espagnol Jon Rahm au 3e tour du Farmers Insurance Open, à San Diego en Californie, le 25 janvier. Photo : AFP/VNA/CVN

Après sa difficile deuxième journée, "le Tigre" s'est ressaisi en rendant une carte de 69 qui lui permet de totaliser -7 et de rester encore dans le coup pour la victoire finale. Mais il lui faudra être très performant dimanche 26 janvier pour espérer s'imposer et dépasser Sam Snead au sommet du classement du plus grand nombre de victoires (82).

"Je vais devoir bien taper la balle. Il faudra que je réussisse pas mal de bons coups, en espérant que cela suffise", a déclaré la star de 44 ans qui en a réussi beaucoup par le passé sur ce parcours de Torrey Pines où il a triomphé huit fois : sept fois pour enlever ce tournoi, une autre fois pour s'adjuger l'US Open en 2008.

Il pourra aussi puiser dans l'excellente première partie de son parcours du jour où il a réussi 4 birdies en neuf trous. Auteur d'un bogey sur les neuf suivants, il a assuré le par le reste du temps malgré des passages par le rough (herbes hautes) et le bunker. "C'était important de me rattraper après ce bogey, pour rester dans le coup en vue de demain", a-t-il voulu positiver.

L'Américain se trouve tout de même à cinq longueurs de Jon Rahm, auteur de la meilleure carte du jour (65) grâce à six birdies. L'Espagnol devance d'un coup Ryan Palmer, leader jusqu'ici, et de trois Rory McIlroy qui s'est lui encore mieux repris que Woods après leurs débandades de la veille, en réussissant six birdies pour un bogey.

"J'ai bien frappé la balle sur le tee. Je me suis donné de bonnes opportunités. Si on sait s'armer de patience, les choses peuvent finir par bien tourner ici", a commenté le Nord-Irlandais, qui, en cas de victoire dimanche 26 janvier, redeviendra numéro 1 mondial pour la première fois depuis 2015.

AFP/VNA/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Nguyên Thu Thuy, la céramiste des espaces urbains