13/02/2021 15:48
Radio Vatican, la voix du pape qui parle aux confins de la planète en 41 langues, a fêté vendredi 12 février ses 90 ans.
>>Italie : minute de silence et drapeaux en berne
>>Migrants au large de Malte: le pape lance un appel à la solidarité européenne
>>Libération d'un prêtre italien enlevé dans le Sud du Nigeria

Le physicien italien Guglielmo Marconi, ici en 1896, une des inventeurs de la radio, chargé par le pape Pie XI de construire Radio Vatican. 
Photo : AFP/VNA/CVN

"C'est jeune !", a plaisanté sur ses ondes une fidèle auditrice, soeur André, qui a Sud de la France.

L'exotique radio nonagénaire travaille aujourd'hui avec 350 collaborateurs de 69 nationalités, dans toutes les langues de Babel, ou presque: en arabe, biélorusse, chinois, latin, mais aussi hindi, malgache, somali, ewondo, kikongo, tamoul...

"La radio a cette belle chose: elle apporte la parole même dans les endroits les plus reculés", a souligné le pape François vendredi 12 février, dans un message de remerciement aux employés.

Transmises par satellite (depuis 1995), internet, encore par ondes hertziennes courtes dans certaines régions, les informations vaticanes sont aussi rediffusées dans les programmes d'un millier de radios catholiques.

Le père missionnaire Pier Luigi Maccalli, libéré en octobre au Mali par des jihadistes après deux ans de captivité, a raconté qu'il s'était vu offrir une radio et avait pu écouter la messe de Pentecôte 2020 du pape.

Robert Attarian, en charge avec une seule autre personne du service arménien de Radio Vatican, confie à l'AFP qu'il se sent comme "un pont entre l'Église universelle et les églises locales arméniennes, pour rejoindre une diaspora de quelque 10 millions de personnes".

Ses reportages sont utilisés par une radio à Marseille, une autre en Australie. Mais les émissions en portugais sont exploitées par exemple par 400 radios du Brésil et ciblent huit autres pays, comme l'Angola ou le Mozambique.

Inaugurée en latin

Le Pape Pie XI, ici le 6 février 1937 au Vatican, a voulu doter le Vatican d'une station de radio qu'il a inauguré en 1931. Photo : AFP/VNA/CVN
Au lendemain des accords du Latran de 1929 -signés par Benito Mussolini et Pie XI pour créer le plus petit État du monde- le pape avait chargé Guglielmo Marconi, l'un des inventeurs de la radio, de construire une station dans la Cité du Vatican.

Elle sera inaugurée le 12 février 1931 par Pie XI, avec un discours en latin.

Le 24 décembre 1942, son successeur Pie XII y parlera des "centaines de milliers de personnes, qui, sans aucune faute de leur part, et parfois pour le seul fait de leur nationalité ou de leur race, ont été vouées à la mort ou à une extermination progressive".

Ce message de Noël en italien, n'évoquant explicitement ni les Juifs ni les Nazis, est resté relativement inaudible en Allemagne, estiment les historiens, d'autant que les nazis brouillaient les ondes.

Les jésuites aux commandes de la radio vont ajouter des langues de transmission. De nouveaux émetteurs seront installés à 18 km du centre de Rome,

Les rédactions ont planté leurs micros depuis un demi-siècle dans un palais près du Tibre. Elles confectionnent désormais les multiples versions linguistiques d'un portail unique des médias du Saint-Siège, qui a remplacé un site vieillot voici trois ans, hébergeant aussi les directs de sa télévision (http://vaticannews.va).

C'est le volet le plus visible d'une grande réforme de la communication du Vatican, doté de son propre "ministère" dirigé par un laïc.

"web radios"

Le 24 décembre 1942, le pape Pie XII a évoqué sur Radio Vatican les "centaines de milliers de personnes, qui, sans aucune faute de leur départ, et parfois pour le seul fait de leur nationalité ou de leur race, ont été vouées à la mort ou à une extermination progressive". 
Photo : AFP/VNA/CVN
Pour son anniversaire, Radio Vatican a lancé vendredi 12 février ses premières "web radios" exclusivement en italien, français, anglais, espagnol, portugais, allemand et arménien.

Actuellement, un même programme radiophonique consacré aux pays de l'est, passe par exemple du bulgare au russe, à l'albanais, au lituanien ou à l'arménien.

Depuis vendredi 12 février, l'Arménien a donc son propre canal internet, embryon d'une radio alimentée par 19 minutes quotidiennes d'information en arménien, des podcasts, des messes en latin et de la musique.

"C'est une plateforme qu'on pourra développer, en demandant la collaboration d'églises locales à l'avenir", espère Robert Attarian.

Le Brésilien Silvonei Protz, dirigeant d'une rédaction de dix personnes produisant deux heures et demie d'émissions quotidiennes à heures fixes, est ravi. Avec une radio dédiée lusophone, "plus besoin d'attendre pour donner une information importante".

À terme, Radio Vatican pourrait se doter de 35 radios linguistiques "à écouter sur son téléphone", mise Jean-Charles Putzolu, un Français de l'équipe de coordination éditoriale.

"La radio a encore de l'avenir, c'est un média de proximité", vante-t-il, en racontant comment un collègue anglophone avait été acclamé comme une star par des auditeurs d'un camp de réfugiés visité en Ouganda.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Hà Nam préserve et promeut l’art traditionnel

Le Village culturel et touristique des ethnies du Vietnam, une destination prisée Le Village culturel et touristique des ethnies du Vietnam est une des destinations appréciée en campagne périurbaine de Hanoï. Ce village est tout comme un musée à ciel ouvert et présente les caractéristiques culturelles typiques des 54 groupes ethniques du pays.