16/12/2018 14:28
J’adore les voyages et souhaiterais découvrir le monde en dehors des manuels et théories que j’ai appris à l’école. Voulant faire de ma vie une véritable aventure, j’ai commencé le récit de mon voyage, durant l’été 2018, à Quy Nhon (province de Binh Dinh, Centre).
>>Au cœur d’une école d’été des sciences à Quy Nhon
>>Les États-Unis financent la rénovation d’une station médicale à Quy Nhon

Le site d’Eo Gio.
Photo: Nhât Hà/CVN

Mon périple a débuté à Hanoï tôt le matin sous une pluie battante. Une habitude au Vietnam, puisqu’ici, le ciel peut devenir gris en un instant. Un facteur à prendre en considération lors d’un voyage, autant pour les Vietnamiens que pour les touristes étrangers.

Durant une heure et demie, j’ai pu apprécier une vue panoramique depuis le hublot de l’avion qui m’amenait vers le Centre du Vietnam.

La partie sud du Centre est à la fois très ensoleillée et venteuse. Même si la température estivale est élevée, l’air de cette région est pur et frais, à la différence d’une ville comme Hanoï.

Au cœur de cette zone de stations balnéaires se côtoient des espaces de divertissement à l’attention des touristes et des lieux spirituels comme la pagode Thiên Hung dans le centre-ville de Binh Dinh. Un lieu impressionnant par sa tranquillité et sa beauté architecturale, et à seulement quelques kilomètres de Quy Nhon. En tant que Vietnamiens, nous avons souvent l’habitude de nous rendre à la pagode afin de prier pour une vie pleine, prospère et chanceuse.

À l’intérieur, les gens font attention à leur comportement en signe de respect envers les esprits.

La pagode Thiên Hung.
Photo: CTV/CVN

Après cette visite, je suis rentrée à l’hôtel pour me reposer jusqu’au soir, avant d’aller à la plage pour une petite baignade. Si l’été à Quy Nhon n’est pas trop chaud, le soleil nous fait tout de même bronzer assez rapidement.

J’ai profité de ce moment au bord de l’eau pour rencontrer des locaux. Ils m’ont confié qu’un de leurs grands enjeux était de protéger l’écosystème marin et de préserver la qualité de la baignade grâce à une eau saine.

Des souvenirs d’enfance me sont revenus en regardant un groupe d’enfants courant sur le sable pour faire voler leur cerf-volant.  Quy Nhon est célèbre pour ses plages paradisiaques. Pour illustrer cette magnificence, l’île de Ky Co est nommée "Les deuxièmes Maldives d’Asie" et peut vous laisser sans voix. Pour la rejoindre et découvrir sa beauté rare, une demi-heure de canoë sera nécessaire.

Quy Nhon, une destination attrayante pour les touristes.
Photo: Nhât Hà/CVN

Sur place, il est possible de participer à diverses activités comme la plongée sous-marine ou la pratique d’autres sports aquatiques. Grâce à la couleur et à la  transparence de l’eau, plonger pour y observer les créatures marines se révèle extrêmement enrichissant. Pour cette nouvelle expérience, j’ai souhaité m’armer d’une caméra afin de tout filmer et de garder des souvenirs de ce moment hors du temps.

Quelques jours plus tard, je me suis rendue à Eo Gio, sur le littoral de Quy Nhon, afin de profiter de la vue magnifique sur la mer et d’y prendre quelques photos en famille, le tout agrémenté de merveilleux rayons de soleil et de quelques bourrasques de vent.    
    
Le voyage terminé, je peux assu-rément dire que Quy Nhon m’a laissé une excellente impression. Ses paysages magnifiques et la gentillesse de ses habitants en font l’une des plus belles villes du Vietnam, mon cher pays.    

Nguyên Nhât Hà/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le pont Long Biên, un des monuments historiques inoubliables de Hanoï.

La zone du patrimoine de Huê sera ouverte gratuitement pendant le Têt Pendant les trois jours du Têt du Cochon 2019, soit entre le 5 et 7 février, la visite sera gratuite pour tous les sites qu'abrite l’ancienne Cité impériale de Huê, selon le Centre de préservation des vestiges de l'ancienne Cité impériale de Huê.