08/11/2014 16:28
Au fil des années, la ville de Quy Nhon, province de Binh Dinh (Centre), est devenue une destination de choix des touristes vietnamiens et étrangers. Elle est appelée à devenir la clef de voûte de la future conurbation touristique du Centre.

>>Une tour du drapeau inaugurée sur l’île Cù Lao Xanh à Binh Dinh
>>Inauguration du Village SOS Enfants de Quy Nhon
 >>Conurbation touristique du Centre, utopie ou réalité ?

La plage de Quy Nhon, province de Binh Dinh (Centre). Ngoc Hà/ VNA/CVN


Quy Nhon est l’une des plus belles villes maritimes du Centre. On y trouve de nombreux sites touristiques connus comme les plages de Quy Nhon, Hai Giang, Tân Thanh, Vinh Hôi, Quy Hoà, la zone d’écotourisme de Hâm Hô, le complexe touristique de Ghênh Rang, la presqu’île de Phuong Mai, la source thermale de Hôi Vân...

En outre, grâce à la nationale 19, Quy Nhon est considérée comme un débouché naturel du Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre). Autant d’atouts pour devenir une ville touristique importante de la chaîne des centres urbains touristiques du Centre.

Une ville ambitieuse


Lors d’un récent colloque sur «Les orientations de l’aménagement de la ville de Quy Nhon et de ses environs d’ici 2035 et vision 2050», Lê Huu Lôc, président du Comité populaire de la province de Binh Dinh, a affirmé que d’ici 2025, l’objectif serait de faire de Quy Nhon un centre urbain littoral important du Centre, avec une économie reposant sur industrie, ports maritimes, services et tourisme. Et d’ici 2035, Quy Nhon serait l’un des pôles nationaux en termes d’économie maritime. «Et en 2050, a renchérit M. Lôc, la ville aura une position importante parmi les centres urbains littoraux du pays et de l’Asie du Sud-Est. Pour atteindre cet objectif, Quy Nhon doit être élargie afin d’attirer les investisseurs du pays et de l’étranger».

La compagnie de conseil Arep Ville, qui planche sur le plan d’aménagement de Quy Nhon, a proposé trois scenarii de développement : industrie pétrolière, économie maritime ou tourisme. Le premier aurait pour avantage de booster le développement de Quy Nhon mais en contrepartie de générer de la pollution et d’autres nuisances venant des zones industrielles. Le deuxième vise un développement plus harmonieux, avec l’accent mis sur les services portuaires et touristiques. Le troisième mise sur les services portuaires et l’industrie légère, en développant les potentialités du tourisme et des sites autour de la ville, pour un développement équilibré, diversifié et culturel. Lequel des trois scenarii l’emportera ? Seul l’avenir nous le dira.

Binh Dinh, future pierre angulaire du tourisme


Selon Hô Quôc Dung, vice-président du Comité populaire de la province de Binh Dinh, dans le cadre du plan d’aménagement global du tourisme national d’ici 2010 et vision 2020, la province a vocation à devenir «la pierre angulaire du réseau des destinations touristiques du Centre».

La zone d’écotourisme de Hâm Hô. Photo : BD/CVN


Pour cette raison, ces dernières années, en parallèle avec la publication d’un grand nombre de politiques d’encouragement aux investissements pour le développement touristique, Binh Dinh a mis l’accent sur les activités d’aménagement et d’investissement dans la construction d’infrastructures afin d’attirer les investisseurs vietnamiens et étrangers.

D’après M. Dung, ces derniers temps, les investissements se sont accélérées avec la mise en service d’une série de zones touristiques et d’hôtels de luxe comme Life Ressort, des complexes touristiques 4 et 5 étoiles comme Vinh Hôi, Trung Luong, Hai Giang... Des investissements qui se chiffrent au total à des centaines de millions de dollars.

Binh Dinh recèle d’innombrables plages de sable blanc ceinturées de montagnes, de temples hérités de l'ancien royaume du Champa... Autant de sites touristiques insuffisamment valorisés. Le parc hôtelier est une, mais pas la seule, des explications. «Binh Dinh a choisi le tourisme comme secteur économique de pointe. Pour y parvenir, il faudra perfectionner les infrastructures, favoriser la venue d’investisseurs, développer les zones touristiques phares», juge M. Dung, qui a pris en exemple le groupe Vingroup, maître d’ouvrage du complexe touristique Hai Giang, d’une superficie de 650 ha, d’un investissement de 3.500 milliards de dôngs. Sont prévus un terrain de golf 18 trous, des villas, des ouvrages culturels, un parc, un téléphérique de 1,5 km, un hôtel 5 étoiles de 300 chambres... «Un tournant dans le tourisme de la province», se félicite M. Dung.

Huong Linh/CVN





Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’empreinte de l’AUF en Asie-Pacifique après 25 ans

La Fête des Cham ouverte à la ville de Tuy Hoà La cinquième édition de la Fête de la culture, des sports et du tourisme des Cham s’est ouverte lundi soir 19 août dans la ville de Tuy Hoà, province centrale de Phu Yên, en présence du vice-Premier ministre Vu Duc Dam.