05/09/2018 23:43
Quinze pays ont participé mercredi 5 septembre à Hanoï à l’exercice d’incident pour l’équipe d’intervention en cas d’urgence informatique de l’ASEAN (ASEAN CERT) 2018.
>>La SFI aide à créer un Réseau d'innovation financière de l'ASEAN
>>L’ASEAN appelée à valoriser son rôle pour une sécurité régionale plus équilibrée

Les équipes participant à l’exercice d’incident pour l’équipe d’intervention en cas d’urgence informatique de l’ASEAN 2018, le 5 septembre à Hanoï.
Photo: Minh Quyêt/VNA/CVN

L'exercice tenu sur le thème de traitement des incidents exploitant les failles du réseau des bitcoins à des fins de piratage, a réuni les équipes australienne, brunéienne, cambodgienne, chinoise, indienne, indonésienne, japonaise, sud-coréenne, laotienne, malaisienne, birmane, philippine, singapourienne, thaïlandaise et vietnamienne.

Il est destiné à améliorer la prise de conscience ainsi que les capacités de réponse aux incidents provoqués par le virus de minage de bitcoin, selon le Centre d’intervention en cas d’urgence informatique du Vietnam (VNCERT).

Le directeur du VNCERT, Nguyên Trong Duong, a affirmé que l’exploitation des failles de sécurité du réseau des bitcoins représentait un incident dangeureux qui met en péril non seulement les ressources mais aussi les réseaux d’information.

Miner de la crypto-monnaie, c’est extraire de la monnaie virtuelle grâce à son ordinateur, allouer les performances de son ordinateur afin de traiter et valider des transactions et opérations sur une blockchain.

Cette crypto-monnaie n’est pas créé à travers une institution monétaire centralisée, mais à travers les ordinateurs qui opèrent des crypto-calculations intensives, donc il n’est pas surprenant que les escrocs aient utilisé des virus pour générer des bitcoins illégalement.

Les logiciels malveillants et les programmes pour l’extraction des monnaies virtuelles sur les ordinateurs existent au Vietnam depuis quelques années déjà, mais avec la hausse de la valeur des monnaies virtuelles, le nombre d’appareils infectés par le virus augmente de plus en plus, selon les experts.

La Compagnie de sécurité des réseaux Bkav a fait savoir début avril dernier que plus de 139.000 appareils au Vietnam ont été infectés par des pirates informatiques de crypto-monnaie qui en même temps sont en mesure de prendre le contrôle des ordinateurs. 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Quy Nhon, miracle de la nature J’adore les voyages et souhaiterais découvrir le monde en dehors des manuels et théories que j’ai appris à l’école. Voulant faire de ma vie une véritable aventure, j’ai commencé le récit de mon voyage, durant l’été 2018, à Quy Nhon (province de Binh Dinh, Centre).