09/06/2018 11:22
Vân Dôn, Bac Vân Phong et Phu Quôc devraient devenir des zones administratives et économiques spéciales, une première. Comment se préparent-elles à spécialiser leur économie locale?
>>Unités administratives et économiques spéciales: des politiques sans précédent
>>De l’impératif d’un cadre juridique spécifique

Vân Dôn (Nord) mobilise de gros investissements dans le développement de ses infrastructures.
Photo: Minh Quyêt/VNA/CVN

Selon le projet de loi sur les unités administratives et économiques spéciales, le Vietnam s’en doterait de trois: Vân Dôn, province de Quang Ninh (Nord); Bac Vân Phong, province de Khanh Hoà (Centre); et Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud). Le principe est simple, chacune des localités profiterait d’un de ses avantages comparatifs propres pour orienter la totalité de ses capacités de production vers l’exploitation de ces zones.

Plus concrètement, Vân Dôn se spécialiserait dans l’économie high-tech, l’industrie auxiliaire, l’écotourisme et les services culturels, les services et la logistique liés au commerce et au trafic aérien. Bac Vân Phong se verrait en charge d’un centre de technologies de l’information et d’un autre spécialisé dans l’électronique et la mécanique, d’un port maritime international offrant tous les services nécessaires, d’un centre commercial et financier. Phu Quôc, baptisée "île des perles", serait transformée en centre de villégiature disposant de lieux de conférence et d’exposition de rang international, d’un centre commercial et d’établissements médicaux haut de gamme.

Se spécialiser pour attirer l’investissement

Si la spécialisation participe clairement à l’attraction des investissements, surtout ceux venant des grandes multinationales, elle devra être accompagnée de la mise en place d’un cadre juridique ouvert permettant à ces unités spéciales de concurrencer les régions similaires à l’étranger.

Il faut dire que depuis fin 2016, ces zones sont déjà au centre des attentions d’investisseurs potentiels.

Inphographie: Ngô Hà/CVN
Selon le Comité de gestion économique de Phu Quôc, l’île totalise actuellement 193 projets représentant une somme enregistrée de plus de 9,4 milliards de dollars. Parmi eux, 30 projets (2,1 milliards de dollars) sont déjà en service et 24 autres (4,5 milliards) en construction. Afin de répondre aux conditions posées par le projet de loi sur les unités administratives et économiques spéciales, les autorités locales ont investi dans la construction d’infrastructures après approbation d’un plan de développement du réseau de communication et amendement du plan d’aménagement foncier.

S’agissant de Bac Vân Phong, un autre groupe singapourien prévoit d’y investir 10 milliards de dollars pour la construction d’un port maritime doté d’un entrepôt de conteneurs et d’une zone industrielle.

De la même façon, la société IPP, spécialisée dans l’import-export, est en pleine négociation avec les autorités provinciales de Khanh Hoà en vue de la construction d’un aéroport d’un coût estimé à 10 milliards de dollars.

"IPP s’est engagée à investir environ 50 milliards de dollars dans la zone économique spéciale de Bac Vân Phong pour la transformer en centre économique, commercial et touristique majeur de l’ASEAN", a affirmé Johnathan Hanh Nguyên, président du conseil d’administration d’IPP.

Selon un responsable de Bac Vân Phong, depuis le lancement du projet d’établissement de zones économiques spéciales par le gouvernement en 2012,
Khanh Hoà a mis à disposition la totalité du Nord de la province pour cette zone.
Dans la province de Quang Ninh, Vân Dôn accueille quatre projets de taille: le port et la zone urbaine de Bac Cai Bâu (1,1 milliard de dollars), une zone franche (près de 1,2 milliard), une zone industrielle (environ 1,4 milliard) et une autoroute reliant Vân Dôn à Mong Cai (700 millions de dollars).

Outre ces capitaux, Quang Ninh a canalisé l’investissement privé vers le développement d’infrastructures comme l’aéroport de Vân Dôn qui devrait être achevé en juin prochain.

Ces deux dernières années, la province a favorisé la construction de nombreux ouvrages de communication d’envergure autour du district insulaire de Vân Dôn tels que les autoroutes Ha Long - Hai Phong,  Vân Dôn - Mong Cai, le pont de Bach Dang…, pour un total de plus de 3,5 millions de dollars.

Hoàng Phuong/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.