14/11/2017 17:44
La conférence internationale sur la noix de cajou, ayant pour thème «Parler de la noix de cajou», a débuté les 14 et 15 sur l’île Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud).
>>La noix de cajou vietnamienne appréciée sur le marché américain
>>Exportation de plus de 223.000 tonnes de noix de cajou en huit mois

Échanges entre plusieurs entreprises exportatrices de noix de cajou, dans le cadre d’une des activités de la conférence internationale sur la noix de cajou, tenue les 14 et 15 novembre à l’île Phu Quôc. Photo : Truong Giang/CVN

Cet événement, très attendu des acheteurs et des vendeurs de noix de cajou, a été organisé par l’Association de la noix de cajou du Vietnam (VINACAS), sous l’égide du ministère de l’Agriculture et du Développement rural et du Conseil général de la noix de cajou (GCC).

La conférence a vu, entre autres, la participation de quelque 500 entreprises spécialisées dans la production et la transformation de noix de cajou, des exportateurs comme importateurs en provenance d’une quarantaine de pays. En particulier, les ministres nigérien de l’Agriculture et guinéen du Commerce, ainsi que les représentants du Conseil international des noix et  fruits secs (INC) y étaient présents.

Selon Nguyên Duc Thanh, président de la VINACAS, le thème de la conférence vise à transmettre les acquis importants du développement du secteur de la noix de cajou au Vietnam au fil du temps, qui ont permis au pays de devenir progressivement le premier exportateur de noix de cajou au monde.

Pour une croissance durable
de la noix de cajou


Afin de tenir son rang, Lê Quôc Doanh, vice-ministre de l’Agriculture et du Développement rural, a, pour sa part, affirmé que le Vietnam continuerait de promouvoir les exportations de noix de cajou tout en s’orientant vers un modèle d’exportation durable. Il a appelé les entreprises à mettre en relation les cultivateurs établir des plantations massives, afin de faciliter l’étape de la transformation des noix de cajou  et de réaliser des économies d’échelle dans ce secteur.

Traitement de noix de cajou pour l'exportation. Photo : Vu Sinh/VNA/CVN



À cette occasion, la VINACAS a aussi organisé des rencontres entre les entreprises domestiques et étrangères afin de leur permettre de trouver des partenaires fiables. Plusieurs tables rondes portant sur la stratégie de développement de la filière de production de noix de cajou, ainsi qu’un colloque sur le rôle des femmes dans le commerce de la noix de cajou ont été organisées.

Il faut enfin noter qu’en 1988, le Vietnam a commencé à exporter des noix de cajou en ayant une production annuelle de 330 tonnes de noix brutes et 33,6 tonnes de produire transformés pour un chiffre d’affaires de 37 000 dollars. En 2016, les exportations de noix de cajou du Vietnam ont atteint une valeur de 2,84 milliards de dollars. Rien que sur les dix premiers mois de 2017, elle s’est établie à 2,87 milliards de dollars, ce qui continue de faire du Vietnam le premier exportateur de noix de cajou au monde.

Truong Giang/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Tourisme fluvial : la Colombie veut acquérir des expériences de Can Tho La Colombie souhaite coopérer avec la ville de Cân Tho dans le développement du tourisme fluvial dont le modèle de marché flottant de Cai Rang. C’est ce qu’a exprimé Claudia Liliana Zambrano Naranjo, chargé d’affaires de la Colombie au Vietnam, mercredi 22 novembre dans la ville.