04/10/2017 19:43
Au cours des 20 dernières années, environ 10.800 personnes ont été retrouvées mortes ou portées disparues à cause de catastrophes naturelles au Vietnam. Les pertes du PIB sont estimées à 20.000 milliards de dôngs (880 millions de dollars) par an, soit de 1% à 1,5% du total.
>>L’USAID aide le Vietnam à lutter contre les catastrophes naturelles
>>​Renforcement des capacités de résilience aux catastrophes naturelles au Centre

Le Vietnam est l'un des pays les plus touchés par les catastrophes naturelles.
Photo : Nguyên Lành/VNA/CVN

Les statistiques ont été annoncées lors d'un séminaire sur la prévention des catastrophes naturelles, organisé mardi 3 octobre à Hanoï par le ministre vietnamien de l'Agriculture et du Développement rural et le ministère japonais de l'Aménagement du Territoire, des Infrastructures, des Transports et du Tourisme.

Le Vietnam est l’un des pays les plus touchés par les catastrophes naturelles et les changements climatiques. L’an dernier, le pays a souffert de 20 des 21 types de catastrophes du monde, à l'exception donc du tsunami.

Lors de ce séminaire, les experts vietnamiens comme étrangers ont présenté des solutions ainsi que des technologies modernes au service de la prévention et de la lutte contre les catastrophes naturelles.

Le chef du Département général de la prévention et de la lutte contre des catastrophes naturelles, Trân Quang Hoài, a déclaré que le pays avait promulgué un grand nombre de préconisations, politiques et élaboré des projets, programmes très efficaces visant à lutter contre ces catastrophes.

Nécessité de sensibiliser les populations

Pour renforcer leur prévention, Junichiro Kurokawa, directeur du Département japonais de la gestion des rivières et de la prévention des catastrophes naturelles, a partagé qu’outre l’investissement dans des infrastructures résistantes aux caprices de la Terre, il était important de sensibiliser davantage les populations sur ce problème, et de leur donner l’alerte précocement.

Le typhon Doksuri a provoqué de nombreux dégâts humains et matériels pour le Centre du Vietnam.
Photo : VNA/CVN
De son côté, le vice-ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Hoàng Van Thang, a proposé le renforcement des prévisions, de l’alerte, dont la pluviométrie, la diffusion de bulletins d’alerte et l’élaboration d’une carte des zones à risque(s).

"L’application des résultats de recherches scientifiques, le transfert des technologies, l’élaboration du programme global de lutte contre des catastrophes naturelles pour les régions montagneuses… sont aussi des mesures à appliquer", a-t-il suggéré.

"Un mécanisme de collaboration solide pour la prévention et la réaction aux catastrophes naturelles doit être établi entre le Comité national de pilotage de la prévention et la lutte contre les catastrophes naturelles, le Comité des minorités ethniques et le Comité de pilotage du Nord-Ouest", a déclaré le vice-ministre Hoàng Van Thang.

"La restructuration des habitations, l'amélioration des moyens de subsistance des habitants et le développement des forêts de protection devraient également être menés par les autorités locales", a-t-il déclaré. 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Ressusciter les estampes populaires de Kim Hoàng

La Fête La Fête "Couleurs du printemps dans tout le pays" se tiendra du 24 au 25 février au Village culturel et touristique des ethnies du Vietnam à Dông Mô (Hanoï), a informé le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme.