13/01/2021 22:19
La croissance économique explosive du Vietnam est le moteur de la consommation des énergies vertes dans ce pays, selon The Diplomate.
>>L'Australie finance un projet de développement de cellules solaires de Vietnamiens

Capture d'écran de l'article sur le site web The Diplomate.
Photo : Hoàng Phuong/CVN

Selon un article publié le 12 janvier sur le site web The Diplomate, en 2014, la capacité installée d’énergie renouvelable non hydroélectrique au Vietnam (énergies solaire et éolienne et gazéification de biomasse) s’élevait à 109 MW, soit environ un tiers de 1% de la capacité totale installée du pays de 34.079 MW.

À la fin de 2019, les énergies éolienne et solaire représentaient 5.700 MW de la capacité installée, soit environ 10% de l'approvisionnement total. Cela signifie que le Vietnam a vu l'éolien et le solaire passer essentiellement de zéro à 10% de son approvisionnement en seulement cinq ans.

Le principal moteur du développement des énergies vertes est la croissance économique explosive du Vietnam. Selon la Banque asiatique de développement, l’économie du Vietnam augmente de 6% ou plus chaque année depuis 2014 pour atteindre 7% en 2018 et 2019. Cette croissance rapide fait augmenter la consommation d’énergie à un rythme extraordinaire. Le groupe Electricité du Vietnam a vu la quantité d'énergie vendue passer de 128,6 térawattheures (TWh) en 2014 à 209,4 TWh en 2019. La consommation d'électricité a augmenté de plus de 11% par an, - un rythme plus rapide que le PIB.

En 2017, les agences gestionnaire vietnamiens ont autorisé EVN à payer un tarif attractif de 9,35 cents/kWh pour acheter de l'énergie solaire à des producteurs indépendants. Ces types de tarifs de rachat se sont avérés être des incitations efficaces pour relancer la croissance des énergies renouvelables, sous certaines conditions.

Le gouvernement du Vietnam est conscient que le pays aura besoin d'importantes entrées de capitaux pour continuer à soutenir son rythme de croissance économique. Dans le seul secteur de l'électricité, le rapport annuel 2017 d'EVN estimait qu'il leur faudrait 22 milliards d’USD d'investissement d'ici 2020 pour répondre au rythme de la demande. 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bánh duc à la sauce de soja, un encas rustique mais délicieux

Ancienne cité impériale de Huê : une chute de 72,6% de son chiffre d’affaires en 2020 En raison de l’impact de la pandémie de COVID-19, le nombre de touristes dans l'ancienne cité impériale de Huê (Centre) en 2020 a fortement chuté, avec un million de touristes.