02/09/2015 15:07
Le Vietnam a récemment décidé de modifier le plafonnement de la participation des investisseurs étrangers au capital social des sociétés cotées en bourse, à l’exception de certains secteurs dont celui bancaire. Cette modification institue un environnement financier plus ouvert aux investisseurs étrangers.
L'arrêté gouvernemental 60/2015 qui ouvre le capital des sociétés faisant appel public à l’épargne, aux sociétés de bourse et aux sociétés de gestion de fonds aux investisseurs étrangers est entré en vigueur aujourd’hui, 1er septembre.

L’arrêté 60 est une percée en matière d’attraction de l’investissement indirect étranger qui, s’agissant de bourse, a un rôle moteur en termes de mobilisation de capitaux. Photo : Thanh Vu/VNA/CVN

Dans ce texte qui modifie des articles de l’arrêté 58 pris pour application de la loi sur la Bourse, le gouvernement vietnamien a décidé de porter le plafond de la participation d’investisseurs étrangers à 49% sur le marché boursier du Vietnam.

Les sociétés faisant appel public à l’épargne dans les secteurs où l’État ne s’implique pas de manière prépondérante ou qui lui sont réservés, la participation des acteurs étrangers est soumise à la loi sur les entreprises et à la réglementation du gouvernement.

Ainsi, la participation au capital de banques vietnamiennes reste plafonnée à 30%. L’arrêté 60 est une percée en matière d’attrait de l’investissement indirect étranger qui, s’agissant de bourse, a un rôle moteur en termes de mobilisation de capitaux.

Les sociétés intéressantes pour les investisseurs étrangers dans les secteurs non conditionnels peuvent ouvrir jusqu’à 100%% de leur capital. Il y a donc fort à parier qu’une vague d’acquisitions aura lieu prochainement, puisque les investisseurs étrangers peuvent désormais acquérir la totalité des titres d’une société cotée en bourse.es

La circulaire N°9 sur le rachat des créances
 
Toujours depuis le 1er septembre, la circulaire N°9 de la Banque d’État du Vietnam autorise les organismes de crédit et les filiales des banques étrangères au Vietnam à racheter des créances. Conditions : avoir une licence d’activité en la matière de la banque centrale et avoir un ratio de créances douteuses inférieur à 3%.
 
Les établissements de production et de commerce ont le droit d’emprunter jusqu’à un milliard de dôngs auprès du Fonds national pour la création d’emplois. Photo : Danh Lam/VNA/CVN

À partir du 21 septembre, selon la décision 32 du Premier ministre Nguyên Tân Dung, les ministres, les chefs des organismes de niveau ministériel, les secrétaires de l’organisation du Parti communiste du Vietnam des villes et provinces de ressort central, les présidents des comités populaires et des conseils populaires de Hanoi et Hô Chi Minh-Ville pourront disposer durant leur mandat d’une voiture d’un prix de 1,1 milliard de dôngs au maximum.

Une voiture sans limite de prix sera à disposition du vice-président de la République, du vice-Premier ministre, du directeur du Parquet populaire et du président de la Cour populaire suprême. Une même disposition, mais cette fois à vie, est prévue pour le président de la République, le Premier ministre et le président de l’Assemblée nationale.
 
En fin, le décret gouvernemental 61/2015 du gouvernement en vigueur depuis le 1er septembre permet aux établissements de production et de commerce d’emprunter jusqu’à un milliard de dôngs auprès du Fonds national pour la création d’emplois de la Banque des politiques sociales.

Pour les travailleurs, le crédit est limité à 50 millions de dôngs par personne. Le terme ne peut dépasser 60 mois. Le taux d'intérêt est équialent à celui des prêts accordés aux foyers déshérités.
Thuy Tiên/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Sixième conférence sur la coopération touristique Vietnam - Taïwan (Chine) La 6e Conférence sur la coopération Vietnam - Taïwan (Chine) dans le tourisme a été organisée le 23 novembre dans la ville de Ha Long, province septentrionale de Quang Ninh.