21/04/2018 15:48
Quatre Palestiniens ont été tués et plus de 450 autres blessés vendredi 20 avril lors d'affrontements entre des manifestants palestiniens et des soldats israéliens près de la frontière entre la bande de Gaza et Israël, selon des sources médicales palestiniennes.
>>Cinq Palestiniens blessés dans une attaque israélienne
>>Nouvelles violences à la frontière entre Gaza et Israël, un Palestinien tué
>>Dimanche sous haute tension à la frontière entre Gaza et Israël

Des manifestants palestiniens et des soldats israéliens se font face près de la frontière de la bande de Gaza, le 20 avril.
Photo : Xinhua/VNA/CVN

Ashraf al-Qedra, porte-parole du ministère de la Santé à Gaza, a déclaré que les quatre Palestiniens tués étaient Saed Abu Taha, 29 ans, Mohamed Ayoob, 15 ans, Ahmad Rashad Athamna, 24 ans, et Nabil Abu Aqel, 25 ans.

Depuis le début des rassemblements et manifestations le 30 mars, l'armée israélienne a tué 37 Palestiniens et en a blessé plus de 4.000 autres, et plus d'un tiers des victimes ont été tuées par des tirs à balle réelle, a précisé M. Al-Qedra.

Des centaines de Palestiniens se sont rassemblés vendredi 20 avril dans la région orientale de la bande de Gaza, proche de la frontière avec Israël, pour la quatrième édition des manifestations de vendredi, baptisées "Vendredi des martyrs et des prisonniers".

Le mouvement de vendredi s'inscrit dans le cadre d'une activité organisée par les formations politiques palestiniennes sur une étendue de six semaines. Elle a débuté le 30 mars et prendra fin le 15 mai, au lendemain du 70e anniversaire de la création d'Israël, un jour commémoré par les Palestiniens sous le nom de "jour de Nakba" ou "jour de la catastrophe".

Les Palestiniens ont baptisé cette activité Grande marche du retour, pour réaffirmer leur droit au retour au foyer et exercer davantage de pression sur l'État hébreu pour qu'il mette fin au blocus imposé à la bande de Gaza depuis plus de dix ans.

Ismaël Haniyeh, directeur du Bureau politique du Hamas, a déclaré vendredi 20 avril aux manifestants dans le nord de la bande de Gaza que les Palestiniens avaient montré par ces rassemblements qu'ils ne pourraient jamais être vaincus.

"Soyez prêts et préparez-vous pour le raz-de-marée humain qui se déversera sur toutes les frontières de la Palestine, à l'intérieur et à l'extérieur des territoires occupés au jour de Nakba. J'appelle le peuple de la nation à participer à cette marche et j'appelle tous les peuples du monde à se tenir à nos côtés", a dit M. Haniyeh.

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gâteau phu thê, une friandise rustique irrésistible

Entre terre et mer, le marais de Chuôn À Phu An, une commune de la province de Thua Thiên-Huê, au Centre du Vietnam, s’étend jusqu’à l’horizon le marais de Chuôn, un lieu paisible en pleine nature.