14/02/2019 23:42
La cérémonie d’ouverture de la fête du printemps de Yên Tu 2019 a eu lieu le 14 février en matinée, soit le 10e jour du 1er mois lunaire de l'année du Cochon, au Centre culturel Truc Lâm Yên Tu, quartier de Thuong Yên Công, ville de Uông Bi, province de Quang Ninh (Nord-Est).

>>Voyage spirituel: quand les moines servent de guides
>>Quang Ninh souhaite devenir un centre régional de services de haute qualité
>>Ngoa Vân - le cœur de l’école de zen Trúc Lâm
 

Cérémonie de procession lors de l'ouverture de la fête du printemps de Yên Tu 2019.


La fête du printemps de Yên Tu, une des plus connues du Vietnam, attire de nombreux touristes venus des quatre coins  du pays.

"Cette année, la fête comprend un programme artistique intitulé +Yên Tu chào xuân+ (Yên tu accueille le printemps). Les touristes pourront participer à des jeux populaires comme combats de coq, tire à la corde ou encore jeu d’échecs Ky Vuong Yên Tu. En outre, sont prévues des danses de licorne, des démonstrations d'arts martiaux traditionnels, une exposition de fleurs et plantes d’agrément…", a informé Lê Quang Minh, chef du Département de la culture et de l'information de la ville d’Uông Bi. D’ajouter que la fête devrait accueillir 150.000 touristes, soit 25% de plus que l’an passé. 

La montagne de Yên Tu, connue pour ses paysages majestueux et ses centaines de sites historiques, culturels et religieux, fut la capitale bouddhiste du Dai Viêt (ancien nom du Vietnam entre les XIIIe et XVe siècles).

Culminant à 1.068 m d'altitude, le mont Yên Tu a des noms différents dont Tuong Son (montagne de l'éléphant), Bach Vân (nuage blanc), Phù Vân Son (nuage flottant) et Linh Son (montagne sainte).

Au XIIIe siècle, le roi-Bouddha Trân Nhân Tông (1258-1308), troisième roi de la dynastie des Trân (1225-1400), abdiqua à l'âge de 35 ans et passa le reste de sa vie à Yên Tu, pratiquant le bouddhisme.

À la fin de la dynastie des Ly (1009-1225) et au début de celle des Trân, Yên Tu était un lieu de culte bouddhiste pour de nombreux moines comme Hiên Quang, Viên Chung, Dai Dang, Tiêu Dao et Huê Tuê.

Trân Nhân Tông fonda la première école vietnamienne du bouddhisme, appelée "Thiên Tông" ou bouddhisme zen du Vietnam, transformant la région en capitale du bouddhisme vietnamien.

En près de 1.000 ans, des centaines de pagodes et de sanctuaires ont été construits sur les flancs de la montagne. Yên Tu abrite aussi une faune et une flore variées. En raison de sa valeur tant historique, culturelle que naturelle, Yên Tu a été reconnu site national spécial en septembre 2012. Il a également été choisi comme l'une des dix destinations spirituelles les plus populaires du pays par l'Organisation des records du Vietnam.

L'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) a inclu Yên Tu dans sa liste des sites candidats au titre de patrimoine mondial.


Texte et photos: Thu Huong/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’enseignement de français aux écoles supérieures au Vietnam

Prix bas pour rencontres riches Ces dernières années, le fait de passer ses nuits en dortoir est devenu une pratique de plus en plus répandue parmi les visiteurs à Dà Nang. Explications.