09/02/2021 13:09
Les autorités de la province de Quang Ninh (Nord) ont annoncé lundi 8 février avoir contrôlé l’épidémie de COVID-19 et décidé de réduire les zones de confinement, pour permettre à la population d’accueillir le Têt dans une «nouvelle normalité».
>>Le Vietnam enregistre trois nouveaux cas en douze heures
>>Le Vietnam achève la première phase des essais du vaccin Nano Covax sur humain
>>Le Premier ministre appelle à une forte réponse locale au COVID-19

Selon Nguyên Xuân Ky, secrétaire du comité provincial du Parti, les cinq districts de la province ayant été frappés par la nouvelle vague (Ha Long, Dông Triêu, Vân Dôn, Câm Pha, Uông Bi) ont tous réussi à confiner au plus vite les cas contacts et donc d’annuler les risques de contagion.

Les autorités de la province de Quang Ninh (Nord) ont annoncé lundi 8 février avoir contrôlé l’épidémie de COVID-19. Photo : VNA/CVN

"Les données fournies par le service médical montrent que la situation à Quang Ninh est parfaitement sous contrôle. En plus des cinq districts ayant été frappés par la nouvelle vague, le secteur charbonnier et la centrale thermoélectrique de Mông Duong ont également repris le contrôle. Nous avons tenu notre promesse faite le 29 janvier aux habitants de Quang Ninh, selon laquelle ce mardi 9 février, soit le 28e jour du 12e mois lunaire, ils pourront commencer à accueillir le Têt en toute sécurité", a-t-il dit.

À Hô Chi Minh-ville, après avoir détecté 25 nouveaux cas à l’aéroport de Tân Son Nhât, le service municipal de la Santé a augmenté le niveau d’alerte. Tous les membres du personnel de l’aéroport qui ont été en contact avec les passagers ont été testés deux fois. 

VOV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La collection unique de statues de buffles du peintre-artisan Nguyên Tân Phat

Bà Ria - Vung Tàu fait la promotion de ses attraits touristiques sur BBC Global News Une vidéo de 30 secondes faisant la promotion de la beauté de la province méridionale de Bà Ria - Vung Tàu est diffusée quotidiennement sur la chaîne BBC Global News pendant deux mois.