09/09/2019 10:59
La province centrale de Quang Nam a réalisé d’importants progrès dans la préservation de son ancienne cité de Hôi An et du sanctuaire de My Son après 20 ans de l’attribution du titre ''patrimoine mondial'' de l’UNESCO.
>>Colloque sur la conservation des patrimoines mondiaux à Quang Nam
>>Quang Nam: Itinéraire patrimonial Hôi An - My Son

 
Vue aérienne de la vielle ville de Hôi An.  Photo: VNA/CVN

Lors d'une conférence tenue à Quang Nam samedi 7 septembre, le Comité populaire provinciale a annoncé que plus de 182,5 milliards de dôngs (79,4 millions de dollars), en provenance du budget de l’État et de la province et des ressources étrangères, avaient été dépensés pour restaurer 459 vestiges de la vielle ville de Hôi An depuis 1999.

La province a notamment approuvé un projet de restauration urgente de sites historiques présentant un risque élevé d'effondrement. Près de 36,5 milliards de dôngs ont été alloués pour les travaux de restauration de 72 sites.

Au cours des deux dernières décennies, 11 tours Cham situées sur le site du patrimoine mondial, le sanctuaire de My Son, ont été réparées pour un coût total de près de 166,9 milliards de dôngs.

Efforts pour valoriser les valeurs patrimoniales culturelles

Parallèlement aux travaux de restauration, la province a déployé des efforts pour promouvoir les valeurs culturelles de la ville ancienne de Hôi An en développant des produits touristiques remarquables tels que "la pleine lune dans la ville antique", "une rue piétonne", "une journée de travail agricole dans le village de Trà Quê"  et "une journée de pêche à Cù Lao Chàm" ou des visites de villages artisanaux traditionnels.

L’année dernière, Hôi An a accueilli plus de 2,3 millions de visiteurs, contre près de 100 000 personnes en 1999. Les services touristiques de qualité ont permis d’augmenter le revenu moyen des habitants à 46 millions de dôngs par an.

L'amélioration des infrastructures de tourisme et de transport et les valeurs culturelles remarquables du sanctuaire My Son ont rendu le site plus attrayant pour les visiteurs nationaux et locaux. En 2018, près de 399.600 voyageurs se sont rendus sur le site et ont généré 62,17 milliards de dôngs de recettes touristiques provinciales.

Concernant Cù Lao Chàm, qui a été reconnue comme réserve mondiale de la biosphère par l’UNESCO il y a dix ans, la province a accordé une attention importante à la protection des espèces marines, des zones montagneuses et des écosystèmes de la forêt vierge.

Selon Trân Van Tân, vice-président du Comité populaire de la province, les travaux de préservation et de développement des produits touristiques ont confirmé la place croissante des deux sites patrimoniaux culturels et de la réserve de biosphère de Cù Lao Cham sur la carte touristique du pays et de la région.

Pour sa part, Michael Croft, représentant en chef de l’UNESCO au Vietnam, a fait l'éloge des efforts et de la contribution des individus et des organisations de la localité à la préservation et à la promotion des valeurs patrimoniales.

À cette occasion, le ministère des Affaires étrangères a remis des satisfécits à cinq organisations et à six individus, et le Comité populaire provincial a décerné des satisfécits à 25 organisations et particuliers pour leurs efforts inlassables dans la préservation des valeurs des sites patrimoniaux mondiaux. 

NDEL/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’argentique et les jeunes vietnamiens: le grand amour !

Diverses activités de promotion du tourisme prévues à Quang Binh La province de Quang Binh, dans le Nord du pays, organisera de nombreuses activités ces prochains mois pour attirer les touristes, notamment à l’occasion du Nouvel An 2020.