02/06/2017 19:18
Des dirigeants de la province de Quang Binh (Centre) et des spécialistes de l’Association britannique de recherche des cavernes se sont rendus, le 28 mai, dans la grotte Son Doong, pour surveiller la sécurité et estimer les effets sur l’environnement du nouveau circuit de découverte de cette caverne, exploité par la Sarl Oxalis.
>>Son Doong est reconnue par trois organisations des records
>>Environ 500 touristes pour un circuit de découverte de Son Doong en 2017
>>Cinq cents touristes conquièrent avec succès la grotte Son Doong
>>Son Doong accueillera 500 visiteurs l’an prochain
>>À la conquête de Son Doong, un circuit séduisant pour les touristes étrangers

Avec le circuit actuel de découverte de Son Doong, les visiteurs doivent traverser la forêt pour entrer dans la grotte, jusqu’au pied du bloc de stalactite, d’une hauteur de 90 m, dit «le mur du Vietnam». Ils doivent ensuite retourner par cette piste pour repartir, soit au total 5 jours et 4 nuits.

La grotte Son Doong, dans la province de Quang Binh (Centre).
Photo : Oxalis/CVN

Tandis qu’avec le nouveau circuit expérimental, les visiteurs auront l’occasion de passer «le mur du Vietnam», sans retourner par l’ancienne piste pour sortir de la grotte.

Selon Howard Limbert, spécialiste de l’Association britannique de recherche de grotte, ce nouveau circuit durera 4 jours et 3 nuits et ses effets sur l’environnement seront beaucoup diminués. Car au lieu de faire le chemin à l’inverse, il faudra juste grimper le mur et passer plus d’un kilomètre pour sortir de la grotte.

D’après les membres de l’équipe de travail et les spécialistes britanniques, ce nouveau circuit contribuera à l’assurance de la sécurité, à la diminution des effets sur l’environnement, tout en donnant une nouvelle expérience aux touristes dans la découverte de cette grotte, la plus grande du monde.
 
NDEL/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Capturer de beaux moments avec les marguerites Daisy de Hanoï Entre la mi-novembre et la mi-décembre, quand Hanoï ressent les premiers vents hivernaux, c’est la pleine saison des marguerites Daisy (Astéracées). En cette période, ce serait une faute de goût de ne pas acheter un bouquet. Mais pour une expérience plus romantique, rien ne vaut une balade dans un champ de fleurs en banlieue.