21/12/2019 22:40
Offrir des livres aux communes défavorisées et aux écoles en zones montagneuses est une heureuse initiative que l’on doit au Département des bibliothèques du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme.
>>Un ouvrier donne des cours gratuits aux enfants défavorisés
>>Cadeaux à des enfants atteints de cancer

Don de livres à la Bibliothèque de la province de Hòa Binh (Nord).
Photo : baovanhoa.vn/CVN

Rendons-nous aujourd’hui dans la province de Hòa Binh, au Nord, pour partager la joie des enfants et des adultes qui, pour beaucoup d’entre eux, n’avaient jamais vu autant de livres.

En dépit de son statut de bibliothèque provinciale et de sa position idéale - au cœur de la ville de Hòa Binh - on trouve beaucoup d’étagères vides dans la bibliothèque provinciale de Hoà Binh. Cela explique pourquoi Bùi Van Dip, son directeur, est si heureux de recevoir des livres.

''Les bibliothèques publiques comme la nôtre éprouvent un manque de moyens considérable en matière d’équipements et de financements. Les apports en livres sont donc pour nous un cadeau inestimable. En offrant des livres aux bibliothèques, vous apportez du savoir à la population locale'', affirme-t-il.

C’est grâce à ce programme de don de livres que les élèves du collège Nhân Nghia, dans le district de Lac Son, ont commencé à fréquenter la bibliothèque de l’établissement.

''Avant, on allait rarement à la bibliothèque car il n’y avait pas ce qu’on recherchait. Mais maintenant, nous avons reçu beaucoup de livres intéressants et inspirants. C’est une grande chance pour nous !'', dit Bùi Khanh Huyên, une élève.

Pour Duong Thuy Nga, cheffe du Département des bibliothèques au ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme, lire permet de s’instruire, de sortir de la pauvreté et de participer au développement du pays.

''Lire est un moyen essentiel pour parvenir au savoir. C’est avec du savoir et du savoir-faire que chacun peut sortir de la pauvreté et faire de bonnes choses pour soi-même et la communauté'', estime-t-elle. ''Nous souhaitons que toute la société se mobilise pour que la lecture devienne une habitude de tous, en premier lieu les enfants''.

Déjà, de nombreux individus ont participé au mouvement lancé par le Département des bibliothèques. ''Quand un homme a faim, mieux vaut lui apprendre à pêcher que de lui donner un poisson'', disait Confucius. En apportant des livres aux habitants des zones montagneuses, lointaines et reculées, on peut leur apprendre bien plus de choses que de pêcher.

VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
“Mémoires de Hôi An”, retour sur les origines

En route pour le printemps ! Qui dit début d’année, dit retour du printemps et envies d’ailleurs. Un éternel recommencement auquel il est bien difficile de résister.