21/02/2021 16:42
Au fur et à mesure que leur mode de vie et leurs coutumes ont changé, les Êde de la province de Dak Lak ont changé leur façon de jouer du gong. Ils ont insufflé une nouvelle vie aux spectacles de gongs traditionnels pour les rendre plus attrayants pour le public moderne.
>>Quand les Êdê souhaitent longue vie à leurs aînés
>>Ro Châm H'Mut, gardien de l'âme des gongs Jrai
>>Pour la préservation et la promotion des instruments musicaux traditionnels

Des joueurs de gong du hameau d'Ako Sier dans la ville de Buôn Ma Thuôt.
Photo : VOV/CVN

Les joueurs de gong du hameau d'Ako Sier dans la ville de Buôn Ma Thuôt jouent souvent le thème de Pliêr. Pliêr signifie "grêle". Le rythme puissant et rapide des gongs imite le son des grêlons frappants.

Le thème de la pince est joué lors d'une cérémonie d'invitation à boire du vin. L'Artiste émérite Vu Lan a dit que les joueurs de gongs Êde ont apporté des modifications au thème de la pince.

"Dans le thème de Pliêr, ils incluent des appels au début de la représentation. Les changements soulignent la soudaineté de la grêle dans les hauts plateaux du Centre. Ils combinent également des mélodies folkloriques dans d'autres performances de gongs," a déclaré Lan.

L’artisan Y Due Nie Kdam du hameau d'Ako Sier a été le premier à remixer le thème de Pliêr. Il a dit que les performances de gongs accompagnent souvent les rituels de culte et les sacrifices d'animaux. Après le rituel, les gens font la queue pour une cérémonie d'invitation à boire du vin. Ils boivent des jarres  de vin au son rapide des gongs pendant de nombreuses heures.

"Pendant le festival du Nouvel An, nous effectuons des rituels de sacrifice d'animaux, jouons aux gongs et buvons du vin ensemble. Nous jouons des gongs pendant des heures et ne répétons pas les mêmes mélodies. Au début, nous jouons des mélodies improvisées, puis nous les remixons avec des thèmes traditionnels", a déclaré Nie Kdam.

La troupe de joueurs de gongs du hameau d'Ako Sier est célèbre dans la ville de Buôn Ma Thuôt. Elle représente souvent la province de Dak Lak lors de festivals et d'échanges culturels. Selon l’artisan Y Mip Ayun, les changements modernes rendent leurs performances plus accessibles, non seulement pendant les cérémonies, mais aussi comme divertissement.

"Nous essayons de préserver les traditions tout en les renouvelant. Les performances des gongs ou de tout autre instrument de musique doivent être créatives et continuer d'évoluer", a déclaré Y Mip Ayun.

Le folkloriste Vu Lan a déclaré que les valeurs culturelles sont un héritage qui doit aussi suivre l'évolution de la société.

"Les nouvelles variantes sont incroyablement différentes de la version originale. Nous apprécions leur créativité. Créer de l'art populaire n'est pas l'œuvre d'une seule personne, mais de toute la troupe et de la communauté. Les performances de gongs se sont adaptées à la vie contemporaine", a déclaré Lan.

CPV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Hà Nam préserve et promeut l’art traditionnel

Cat Bà s’oriente vers le tourisme vert et durable Située à 45 km au large de la ville de Hai Phong (Nord), l’île de Cat Bà est une destination attrayante qui occupe une place particulièrement importante dans la Stratégie de développement touristique de la ville, et du Vietnam en général. Possédant de grands potentiels, Cat Bà veut devenir une destination touristique verte de classe mondiale.