11/10/2019 17:59
De toutes les communes qu’abrite le district montagneux de Lâm Binh, dans la province septentrionale de Tuyên Quang, celle de Thuong Lâm est la plus grande. Enfant gâtée par Dame nature, cette localité possède des paysages pittoresques, plutôt ignorés de la masse touristique. Mais ces derniers temps, 7 jeunes Tày de l’antenne locale de l’Union de la jeunesse communiste Hô Chi Minh ont décidé les mettre en valeur.
>>Le Têt chaleureux à Ta Phin
>>Les minorités ethniques des hauts plateaux du Centre du Vietnam
>>Les papiers contiennent des âmes

"La baie de Halong terrestre au milieu de la jungle".
Photo : Tài Ngào Homestay

Lacez vos chaussures, nous allons partir sans plus attendre à la découverte de cette "oasis merveilleuses".

Tout commence par une légende…

Nichée à 130 km au Nord de la ville de Tuyên Quang, ce qui, de Hanoi, fait environ six heures de voiture, ou de moto pour les plus intrépides, Thuong Lâm est surnommée "la baie d’Halong terrestre au milieu de la jungle". Mais la commune est surtout connue pour sa légende, que voici.

Entre les rizières et les montagnes... Photo: Duc Quy

Tout commence par un cauchemar obsédant, d’autant plus obsédant que c’est le roi en personne qui en fait les frais. Le monarque organise aussitôt une cérémonie de sacrifice pour exorciser le mauvais présage. Un génie céleste lui apparaît alors et lui demande de trouver un endroit entouré de 100 pics pour y établir une nouvelle capitale. 

Informé de cette demande pour le moins insolite, le mandarin en poste à Thuong Lâm se met à compter les pitons rocheux qui l’entourent… Il y en a… 99 ! Eh bien qu’à cela ne tienne, le mandarin en ajoute un centième, artificiel, érigé à la force des bras de ses malheureux administrés. Désireux de complaire au souverain, il l’invite à se rendre sur place, certain que le subterfuge ne sera pas découvert. Il le sera ! Le monarque arrive en effet, accompagné du génie et de cent phénix. Chacun de ces phénix a pour mission de se poser sur un des pics. 99 d’entre eux y parviennent aisément, mais celui qui tente de prendre possession du pic artificiel échoue à chaque tentative. C’est ainsi que la supercherie est découverte et que le génie céleste, furieux, envoie des pluies diluviennes sur toute la région, qui se retrouve bientôt submergée… à l’exception des 99 pics…

… pour se poursuivre par un projet de start-up… 

Châu Thanh Ngà (2e à gauche) lors de la cérémonie de remise des prix du concours national des start-ups pour les jeunes ruraux de 2018. Photo : Tài Ngào Homestay

Aujourd’hui, les habitants de Thuong Lâm vivent essentiellement de la pêche et de l’agriculture. Mais 7 jeunes membres de l’Union de la jeunesse communiste Hô Chi Minh ont décidé de se lancer dans le tourisme communautaire en proposant des séjours paisibles en pleine nature.
"C’est parce qu’on a envie de s’enrichir sur notre propre terre, ici, à Thuong Lâm, qu’on a fondé la coopérative de la jeunesse de Thuong Lâm", explique Châu Thanh Ngà, qui en est le chef adjoint. "On veut en fait se lancer dans le tourisme communautaire, avec notamment le gîte de Tài Ngào inauguré en avril 2019. On essaie de fonctionner un peu comme une start-up. On a d’ailleurs été primé dans deux concours, en 2018, avec un 1er prix au niveau provincial et puis un 3e prix au niveau national".

Sur place, c’est tout d’abord un kaléidoscope coloré qui s’offre au regard : il y a le rouge de la terre, le vert des rizières, le bleu du ciel, le blanc des pics karstiques…

Le gîte de Tài Ngào. Photo : Tào Ngào

Le gîte dont parle Châu Thanh Ngà consiste en une grande maison sur pilotis qui a la capacité d’accueillir au maximum 45 personnes, entourée d’un bassin à poissons, d’un jardin potager bio, d’un verger et d’un élevage de volailles. Se mettre en vert, quelle expérience ! Ces Saïgonais qui ont parcouru près de 2.000 km pour venir ici, semblent apprécier.  

"On est vraiment chez l’habitant. Au niveau du gîte, c’est très joli, vraiment très typique, très authentique... Les habitants, en général, sont très accueillants, très sympas", nous confie Huynh.

Les plats à base de produits locaux. Photo : Tài Ngào Homestay

"Nous avons fait la visite des villages, des petites randonnées, des promenades en vélo et des activités au champ et à la ferme", nous raconte Lâm Thuy. "Avec les paysans, on a pu découvrir la façon d’utiliser différents ustensiles originaux. On a aussi appris à cuisiner plusieurs plats traditionnels à base de légumes cueillis dans le jardin et de poisson pêché dans le bassin. On est très content de cette convivialité".

… en pleine nature…  

Le réservoir hydraulique de Nà Hang, situé à 32 kilomètres au nord du gîte est un site à visiter absolument. On s’y rend en bateau, ce qui permet de goûter toute la poésie des lieux : les pains de sucre, la jungle, les grottes et la cascade de Khuôi Nhi.

"Tout ce que j’ai envie de dire, ça se résume en quelques mots : C’est génial !, dit Trang, une touriste venue du Sud. La nature est vraiment préservée. Si je dois choisir parmi tous ces sites, c’est la cascade de Khuôi Nhi qui l’emporte parce qu’elle est extraordinaire. On peut nager ou bien tremper ses pieds dans l’eau. Tout de suite, il y a des petits poissons qui viennent grignoter les peaux mortes. Ça ressemble à un massage, c’est formidable !".

Désireux d’accueillir de plus en plus de touristes étrangers, nos jeunes Tày sont en train d’apprendre plusieurs langues étrangères.

"Nous comprenons qu’il faut toujours améliorer les services et que nous sommes déjà au XXIe siècle. Les langues étrangères - l’anglais, l’espagnol et le français -, pourquoi pas ? Si ça peut nous aider à nous développer !...", nous confie l’un d’entre eux. 

Avec une main d’œuvre jeune, maîtrisant les langues de Shakespeare, de Cervantès et de Molière, la commune de Thuong Lâm a probablement de très beaux jours devant elle… En attendant, vous y êtes les bienvenus !  

Duc Quy/CVN

Est-ce votre article préféré ? 
Oui
Non

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Franconomics 2019 : entreprises, universités et localités se relient

Le yacht français Le Lapérouse en escale à Hô Chi Minh-Ville Le yacht cinq étoiles de la série Explorers, Le Lapérouse, battant papillon français, a jeté l’ancre à Hô Chi Minh-Ville et y restera amarré pendant plusieurs jours. Il s’agit de la première visite de ce navire touristique dans la mégapole du Sud.