31/03/2020 08:48
Fruit du dragon, pastèque ou durian sont désormais les matières premières de galettes, vermicelles et petits pains, leur conférant une saveur exceptionnelle. Une nouvelle orientation qui favorise l'écoulement de produits agricoles, rendu difficile par l’épidémie de COVID-19.
>>Promouvoir l’exportation des produits agricoles
>>Diversifier les marchés, un impératif pour les exportations

Emballage des galettes au fruit du dragon à chair rouge. 
Photo : NZ/CVN

Depuis le début de l’année, dans l’effort de trouver un usage pour les produits agricoles dont les exportations stagnent à cause de l’épidémie de coronavirus (COVID-19), les entreprises du secteur alimentaire ont développé et mis au point des produits en intégrant dans leurs recettes fruit du dragon, durian et pastèque. Suite à la "fièvre" des bánh mì (petits pains) aux fruits du dragon à chair rouge et de ceux farcis au durian créés par le fondateur de la Sarl ABC Bakery, Kao Siêu Luc, à Hô Chi Minh-Ville, c’est le tour des bánh tráng (galettes de riz), bún et pho (vermicelles de riz) de créer la tendance tout en soutenant les agriculteurs. Ils sont également très prisés des étrangers.

Harmonie

Quelques semaines plus tôt, les fruits du pays ont cessé d’être exportés à cause du COVID-19 et étaient écoulés à des prix ridiculement bas. Lê Duy Toàn, directeur de la Sarl d’import-export de produits alimentaires Duy Anh (implantée dans le district de Cu Chi, à Hô Chi Minh-Ville), a acheté des fruits du dragon et des pastèques pour ses employés. Mais il a constaté que même si chacun en achetait plusieurs kilos, cela n’aidait pas de manière notable les paysans à écouler l’ensemble de leurs produits. Une idée lui est donc venue à l’esprit : pourquoi ne pas fabriquer des galettes et vermicelles de riz en y ajoutant ces fruits ?

En se basant sur les ressources de son entreprise, spécialisée dans la confection de produits alimentaires secs, ce jeune propriétaire s’est mis à la recherche d’une méthode pour fabriquer des galettes et vermicelles de riz au fruit du dragon et à la pastèque. "Le pays est riche en produits agricoles de bonne qualité, pourquoi n’en profite-t-on pas pour aider les agriculteurs à +sauver leurs produits+ et renouveler par la même occasion les spécialités traditionnelles du pays ?", s’interroge M. Toàn. Après plusieurs tentatives, il a présenté au public ses produits inédits. "Le premier essai a complètement échoué, les vermicelles étaient dures, de couleur pâle et leur saveur n’était pas bonne. Nous avons changé la recette et le processus de séchage. Après sept ou huit ajustements, nous avons réussi à créer des produits délicieux et accrocheurs", a déclaré M. Toàn.

Des pizzas roses sont très prisés des consommateurs.
Photo : Duong Lan/CVN
La fabrication nécessite plusieurs étapes. Les pastèques, après avoir été pelées, sont coupées en morceaux et égrainées. Les fruits sont ensuite moulus afin d’en obtenir une purée qui est alors combinée avec de la farine de riz selon une recette précise pour s’assurer qu’une fois terminées, les vermicelles aient une odeur légèrement parfumée et une couleur orangée due aux ingrédients et à leur degré de cuisson. Avec la pastèque, l’atelier peut faire tous les types de banh trang, de bun et de pho. Les fruits du dragon à chair rouge, quant à eux, ne peuvent être transformés qu’en galettes de riz.

Exportation

Selon M. Toàn, son atelier écoule une tonne de pastèques par jour et environ 80 kg de chair suffisent pour produire 60 kg de vermicelles de riz. Concernant les fruits du dragon, il en achète chaque jour 500 kg auprès des cultivateurs des provinces du Sud occidental. La production de 35 kg de galettes de riz nécessite 50 kg de chair du fruit.

En février, l’atelier a exporté environ 4 tonnes de produits vers la République de Corée avec un prix rehaussé de 20% à 30% par rapport à la normale. Dans les temps à venir, ses marchandises devraient s’écouler sur les marchés japonais, australien et de certains pays nordiques, a fait savoir M. Toàn. 

Utiliser les produits agricoles délaissés comme matières premières peut s’avérer une solution accommodante tant pour les consommateurs dont le choix se limitait à la traditionnelle farine de riz que pour les agriculteurs qui sont soutenus en cette période économiquement difficile.

 
Diversifier les plats pour "sauver les produits agricoles"

En plus du pain, des galettes et vermicelles, les habitants peuvent déguster à Hanoï un plat original. Il s’agit de la pizza au fruit du dragon, une création de la chaîne de restaurants Pizza Home. Après plusieurs essais, Hoàng Tùng, gestionnaire de la marque, et son équipe ont lancé des pizzas de couleur rose. Dès sa naissance, ce produit a connu un véritable succès, ce qui s’est traduit par une hausse de la fréquentation des restaurants de la chaîne et des commandes en ligne.

À présent, Pizza Home cherche à confectionner une pizza à la pastèque. Par ailleurs, de nombreux petits restaurants et pâtisseries ont lancé des raviolis vietnamiens et des gâteaux au fruit du dragon à chair rouge. Cette nouvelle "vague" enthousiasme bon nombre de consommateurs, notamment les jeunes.

Thu Hà/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Quang Ninh présente de nombreux programmes de relance touristique Les programmes de relance touristique de Quang Ninh (Nord) 2020 s’avèrent efficaces dès le premier mois de mise en œuvre, le nombre de touristes nationaux augmentant progressivement.