11/06/2019 17:41
Chaque jour, avec le ramassage des déchets comme sacs en nylon et en plastique, papiers usagés ou encore vieux vêtements, des élèves des écoles à Hô Chi Minh-Ville ont fabriqué de magnifiques costumes. Cette action vise à appeler les gens à s’unir pour protéger l’environnement.

>>Colloque sur la pollution plastique au Vietnam
>>Lancement d'un mouvement national contre les déchets plastiques
 

Le costume créé par Tô Phuong Thuy, élève du lycée Nguyên Huu Huân à Hô Chi Minh-Ville, est apprécié. Photo: TN/CVN

Selon des experts, de toutes les ordures, le nylon est le plus difficile et le plus lent à se décomposer dans le milieu naturel: entre 100 et 500 ans.  Or, au Vietnam, les sacs en nylon et d’autres produits plastiques représentent 5% à 10% du volume d’ordures qui sont traités par enfouissement. Une fois rejetés dans la nature, ces articles deviennent une grande calamité publique, et sont la cause de bien des ravages: interruption des courants d’eau, mort des êtres aquatiques et atteinte aux terres cultivables, héberge des insectes nuisibles et microbes avec le risque d’apparition éventuelle d’épidémies… Il est donc temps de sensibiliser la population pour changer son comportement dans l’utilisation des sacs en nylon. Actuellement,  plusieurs organisations se sont déjà lancées dans cette mission. En détail:

Chaque jour, des élèves des écoles à Hô Chi Minh-Ville rassemblent des sacs en nylon et en plastiques, des papiers usagés ou encore de vieux vêtements afin de fabriquer de beaux costumes. C’est aussi un appel de protection de l’environnement.


Costumes fabriqués à partir des déchets

Avec des centaines de sacs en nylon, Vo Thi Thanh Huyên, élève du lycée Ly Thuong Kiêt à Binh Thuân (Centre), a fabriqué une robe de mariage. Lors d’une exposition intitulée "designs (stylistes) dans l’avenir 2019" organisée récemment à l’université Hoa Sen (Lotus).

"Des dizaines de millions de sacs en nylon sont utilisés quotidiennement dans l’ensemble du pays. De plus, le nylon est le plus difficile et le plus lent à se décomposer dans le milieu naturel. Donc, j’ai sélectionné cette matière pour créer ma robe de mariage. Je voudrais envoyer un message: il faut protéger notre environnement. Évitons l’usage des sacs en nylon ou en plastique dans la vie quotidienne. Ici, nous faisons tous les efforts pour créer des produits utiles fabriqués à partir des déchets. Par exemple ma robe de mariage", a déclaré Thanh Huyên.

Durant notre visite à l’exposition, nous avons également vu beaucoup des costumes fabriqués à partir de diverses matières. Par exemple, avec des papiers usagés, Huynh Thi Thanh Ngân, élève du lycée Vo Thi Sau à Hô Chi Minh-Ville a créé une robe de soirée en queue de poisson à la mode. Elle est pleine de cristaux étincelants et de fils de cannetille. Outre la couche de pierre, cette robe a encore une couche de voile.

"Chaque jour, beaucoup de personnes lisent le journal papier. Il est partout. Le papier est aussi lent à se décomposer dans le milieu naturel (environ six semaines), ce qui n’est vraiment pas bon pour notre environnement. C’est pourquoi j’ai sélectionné cette matière pour coudre ma robe. J’espère qu’à travers mon œuvre, les personnes prendront conscience de la cause environnementale et diminueront leur consommation de papier", a partagé Thanh Ngân.

De son côté, le costume créé par Tô Phuong Thuy, élève du lycée Nguyên Huu Huân à Hô Chi Minh-Ville, est également apprécié. Il s’agit d’un œuvre fabriqué à partir de vieux vêtements.

Selon un représentant du comité d’organisation, Mai Quyêt Thang, la créativité des élèves a été une surprise. Leurs produits s’orientent toujours vers la protection de l’environnement. Quel magnifique!

Thu Huong/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La France conjugue ses efforts avec le Vietnam dans la protection de l’environnement

Les localités vietnamiennes promeuvent leur image au Royaume-Uni Les provinces de Yên Bai, Lang Son au Nord et de Dak Lak sur les hauts plateaux du Centre ont promu leurs potentialités économiques et touristiques au monde d’affaires de la ville de Manchester et de ses environs du Nord du Royaume-Uni, lors d’une conférence tenue mardi 25 juin.