14/06/2020 08:13
Après la sortie de blockbusters, le nombre de visiteurs sur les lieux des tournages au Vietnam s’est accru. Si l’on sait en tirer avantage, le cinéma pourra devenir un moyen efficace et durable de promouvoir le tourisme national.
>>Huê, une destination appréciée des équipes de tournage
>>Le film vietnamien entre en scène

L’ancienne maison de Huynh Thuy Lê à Dông Thap (Sud), l’un des lieux de tournage du film "L’amant". Photo  : CTV/CVN

Après avoir publié une série de photos prises lors du tournage du film Mat biêc (Yeux rêveurs) dans la province de Thua Thiên-Huê (Centre) sur sa page Facebook, Nguyên Van Phuc, directeur adjoint du Service provincial du tourisme, a vu une hausse de la fréquentation de ces lieux, notamment par les jeunes. Sur les clichés, on peut voir qu’il y a désormais des plaques en bois indiquant le chemin vers les différents lieux qui apparaissent dans le film du réalisateur américain d’origine vietnamienne Victor Vu.

Des lieux touristiques révélés par le cinéma

Accompagnées de cadres du Service provincial du tourisme, les autorités régionales et locales de Thua Thiên-Huê se sont rendues le 26 décembre sur certains lieux du film afin d’en estimer le potentiel touristique. Les autorités du district de Quang Diên, où se trouvent "l’arbre solitaire" et l’école primaire Đo Đo présents dans le film, envisagent également d’embellir la localité. Concrètement, le site sera entretenu plus régulièrement, on plantera des fleurs le long du chemin et proposera des locations de vélos et des visites. Des plaques pour indiquer le chemin seront également installées.

Le Service du tourisme de Thua Thiên-Huê, en collaboration avec les voyagistes, propose de nouveaux circuits incluant les villages de métiers locaux, comme Bao La où sont produits des objets en rotin et en bambou, Câm Tân, spécialisé dans la canne à sucre, ou encore Quang Tho reconnu pour la culture de l’herbe du tigre. Seront également mis en lumière des sites religieux comme la pagode de Thiên Khanh, le temple de Bac Vong, ou encore la relique de stèles de Dang Huu Phô, entre autres. "Nous tenons à ajouter certains lieux de tournage aux circuits déjà existants", fait savoir Nguyên Van Phuc.

Selon Nguyên Trùng Khanh, directeur général de l’Administration nationale du tourisme, les films L’amant du réalisateur Jean-Jacques Annaud, Indochine de  Régis Wargnier, Tôi thây hoa vàng trên co xanh (Des fleurs jaunes sur l’herbe verte) de Victor Vu, ou encore le blockbuster Kong : Skull Island de Jordan Vogt-Roberts, ont largement contribué à la hausse du nombre de touristes sur les lieux de tournage.

D’autres attractions sont nécessaires

L"'arbre solitaire", l’un des lieux de tournage du film "Mat biêc". 
Photo : DLP/CVN

Selon la Dr Nguyên Thu Thuy de l’Université des sciences sociales et humaines de Hanoï, spécialiste du tourisme, le cinéma peut être un outil efficace pour la promotion touristique. "L’experte en la matière est sans doute la Nouvelle-Zélande dont la notoriété s’est notablement développée grâce à la série +Le seigneur des anneaux+. Les autorités ont transformé les lieux de tournage en sites touristiques, contribuant ainsi à booster le nombre de visiteurs ainsi que les recettes touristiques du pays. La République de Corée a également su tirer bénéfice du cinéma pour développer son tourisme : la rangée d’arbres sur l’île de Jeju où a été tournée la série télévisée +Winter Sonata+ (Sonate d’hiver) est devenue très populaire dès le début de sa diffusion. En réalité, cette rangée n’est composée que de quelques arbres mais elle permet aux visiteurs de découvrir le reste de l’île et de venir y prendre des photos”, toujours selon la spécialiste du tourisme.

"Le cinéma et notamment les effets visuels associés aux images ont un impact direct sur les émotions. Après avoir visionné un film que l’on a aimé, on a tendance à se rendre sur les lieux du tournage pour y revivre mentalement les scènes", affirme-t-elle. Elle ajoute que l’on peut créer des circuits intitulés "Aller à tel ou tel lieu avec Hà Lan ou Ngan" (les deux personnages principaux du film Mat biêc). "Ce type de tour, dont les lieux de tournage constitueront les étapes principales, est très prisé des voyageurs vietnamiens", suggère-t-elle.

Et pourtant, Nguyên Thu Thuy souligne que cet attrait est éphémère. Alors, "outre le fait de visiter les lieux de tournage et d’y prendre des photos, il est indispensable d’ajouter d’autres attractions touristiques au circuit".

Cette astuce a déjà fait ses preuves. Par exemple, lors de la visite de l’ancienne maison de Huynh Thuy Lê (dans la province méridionale de Dông Thap), l’un des lieux de tournage du film L’amant, on a choisi de présenter également aux touristes la biographie de l’écrivaine française Marguerite Duras et de raconter son idylle avec Huynh Thuy Lê, dont le film est inspiré.
Mai Quynh - T.N/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gâteau phu thê, une friandise rustique irrésistible

La Dans un contexte de déplacements limités et de sentiment d’insécurité, les mini-voyages à proximité du domicile sont en plein essor dans le monde entier y compris au Vietnam.