28/01/2020 12:00
Connue pour ses coffrets cadeaux de bánh chung à l’occasion du Têt, l’enseigne Nuong Bac donne un nouveau souffle à ce marché gastronomique national. Elle a réussi à faire de ce plat traditionnel un véritable produit de luxe.
>>Le bánh chung, plat emblématique du Têt
>>Le banh chung, spécialité culinaire du village de Bo Dâu

Le "bánh chung" est un des plats typiques du Têt dans le Nord du Vietnam.
Photo : NVCC/CVN

Il y a trois ans, à l’approche du Têt 2017 (Année du Coq), un coffret cadeaux de deux bánh chung (gâteau carré de riz gluant, farci de viande et de haricots) de la marque Nuong Bac a été vendu pour 600.000 dôngs (près de 26 USD). Un prix qui avait surpris bien des gens. Pourtant, malgré son coût élevé, un millier de duo de bánh chung se sont écoulés à l’époque.

Une douceur populaire devenue produit de luxe

Face à ce succès, l’enseigne Nuong Bac a retenu l’attention des consommateurs en revalorisant cette spécialité populaire. "+Pourquoi le +bánh chung+, une spécialité typique du pays, ne peut pas être considéré comme un produit de luxe à l’instar des liqueurs et des sucreries provenant de l’étranger+ une question que je me suis longtemps posée avant de créer ma start-up", a partagé Nguyên Thu Hoài, fondatrice et propriétaire de l’enseigne Nuong Bac.

Avec l’envie de faire de cette spécialité un cadeau de luxe à l’occasion du Nouvel An lunaire, Thu Hoài a bien étudié la demande, les stratégies marketing et la conception des coffrets. Son équipe a travaillé d’arrache-pied pour faire de ces produits, des gourmandises à la fois traditionnelles et élégantes.

Le coffret aux trois couleurs caractérise la fête du Têt avec le rouge, le vert et le jaune. Les ingrédients principaux sont le riz et les haricots mungo choisis soigneusement. Concernant la préparation, le riz s’imprègne du vert venant du jus des feuilles du petit galanga. Après la phase d’enveloppage, les produits bouillent entre 10 à 12 heures, puis sont conditionnés à nouveau et mis sous vide.

Le "bánh tét" dont la farce forme des lettres est un produit phare de l’enseigne Nuong Bac.
Photo : NVCC/CVN

Un an plus tard, pour le Têt traditionnel 2018 (Année du Chien), l’enseigne a innové avec un nouveau produit : le bánh tét (bûche de riz gluant farcie et cuite à la vapeur) dont la farce forme des lettres. À noter que si le bánh chung est le symbole des plats traditionnels pour le Nouvel An au Nord du pays, le bánh tét l’est à son tour pour le Sud. "Le coffret Ngoc Viêt (perle du Vietnam) se compose d’un +bánh chung+ et d’un +bánh tét+. Une façon de pouvoir profiter des spécialités de deux régions", a expliqué Thu Hoài.

Des produits exclusifs

La confection des bánh tét avec cette farce originale "est beaucoup plus difficile qu’un produit ordinaire. Le fait de mettre la farce et de la bouillir joue un rôle déterminant. Cela exige des techniques spéciales et une grande habileté", a-t-elle ajouté. Thu Hoài est en partenariat avec Hai Ly, surnommé "l’Artisan" dans la confection des gâteaux de riz gluant dans la province méridionale de Trà Vinh. Ainsi, 2.000 coffrets Ngoc Viêt se sont écoulés pendant l’Année du Chien, sans compter les 1.000 gâteaux vendus séparément.

Hormis les bánh chung traditionnels, Nuong Bac a proposé, pour le Têt 2019, deux nouvelles spécialités. Tout d’abord, le bánh chung avec une farce au saumon, et une autre version, pour plaire à la clientèle végétarienne. "En proposant ces deux produits, je pense à toutes celles et tous ceux qui ne consomment pas de viande", a partagé la propriétaire. Face à cette popularité grandissante, le patron d’un restaurant de canard a demandé à Thu Hoài de lui confectionner ce gâteau au canard pour régaler ses clients.

Outre l’engouement des Vietnamiens, les gâteaux de Nuong Bac sont grandement appréciés des Viêt kiêu (Vietnamiens d’outre-mer) et des étrangers. Par ailleurs, une société sud-coréenne avait fait appel à ces produits pour présenter cette spécialité à ses dirigeants et leurs familles dans le cadre d’un voyage au Vietnam.  

Pour le prochain Nouvel An, l’enseigne Nuong Bac espère pouvoir vendre 6.000 gâteaux. À la différence qu’elle ne proposera plus les coffrets de luxe mais seulement les gâteaux populaires. En effet, nombreux sont les clients qui achètent pour leur consommation et non pour offrir.

Grâce à leurs saveurs exceptionnelles et leur qualité, les bánh chung Nuong Bac seront présentés lors d’une foire gastronomique organisée à l’hôtel cinq étoiles JW Marriott à Hanoï. L’équipe de Nuong Bac a notamment été invitée à présenter la confection du bánh chung dans des écoles internationales.

Mai Quynh/CVN


Une concurrence féroce 

Trahie par son premier partenaire, la fondatrice de l’enseigne Nuong Bac a dû redoubler d’efforts face à la concurrence. À l’époque, en dépit du contrat signé, son ancien partenaire n’avait pas hésité à créer sa propre enseigne pour concurrencer Thu Hoài. Il possédait déjà des employés compétents, de bons fournisseurs et de l’expérience dans la confection du bánh chung.

Pendant six mois, aucun gâteau Nuong Bac ne se vendait. Face à ce constat, Thu Hoài s’est donc rendue dans les villages de Tranh Khúc à Hanoï et de Bo Dâu dans la province de Thái Nguyên (Nord), réputés pour la confection de cette douceur. Grâce à leurs connaissances et leurs compétences, elle s’est aperçue que sans recette, les produits ne dégagent pas cette saveur unique. Son équipe a alors fixé une recette normative, permettant d’obtenir toujours le même goût malgré que le produit soit préparé par différentes personnes.

Afin de diversifier sa gamme, Nuong Bac propose également le xôi (riz gluant cuit à la vapeur). Parmi ses futurs projets, la propriétaire souhaite faire de son atelier de bánh chung un restaurant et exporter ses produits dans le monde entier.
 

 

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Nguyên Thu Thuy, la céramiste des espaces urbains

Le Centre du Vietnam reste une destination sûre Alors que de nombreuses localités ont suspendu leurs activités touristiques pour prévenir les infections respiratoires aiguës causées par la nouvelle souche du coronavirus (COVID-19), le Centre du Vietnam fait des efforts pour assurer la sécurité pour accueillir les voyageurs, avec des mesures pour consolider son image de destination sûre.