29/10/2017 20:36
À l'occasion d'une expérience unique, une exposition d'arts plastiques contemporains s'est mêlée aux antiquités samedi soir 28 octobre au Caire, entre les murs du musée égyptien.
Un coin de l'une exposition inédite d'arts plastiques contemporains au musée du Caire le 28 octobre 2017.
Photo : AFP/VNA/CVN

Dans le centre de la capitale égyptienne, artistes, intellectuels et ambassadeurs venus du monde entier ont assisté à cette exposition inédite, intitulée "Une nuit avec l'art dans le musée égyptien" et organisée à l'initiative de la société de conseil Arts d'Égypte. "Nous voulions souligner le lien entre l'art contemporain et l'art pharaonique égyptien ancien", a déclaré la fondatrice d'Arts d'Égypte Nadine Abdel Ghaffar.

Entre les inscriptions hiéroglyphiques et les reliques pharaoniques, ont été exposées les peintures d'artistes égyptiens contemporains reconnus tels qu'Adel el Siwi, Mohamed Abla, Ghada Amer, Farouk Hosni ou encore Hoda Lotfi. "Cette initiative montre que la créativité artistique s'étend sur des millénaires jusqu'à aujourd'hui", a estimé l'artiste Mohamed Abla, qui a participé à l'exposition avec cinq tableaux inspirés de l'art égyptien ancien.

"L'art contemporain est un prolongement de l'art des ancêtres pharaoniques", a-t-il ajouté. Un mélange des époques qui intervient alors que le vieillissant musée égyptien se rénove progressivement. L'expérience, doit être accompagnée pendant deux jours de séminaires interactifs sur le thème de l'art égyptien et ses liens avec l'art contemporains. Plusieurs archéologues et égyptologues de renom doivent y prendre la parole comme l'Égyptien Zahi Hawass.

Le ministre des Antiquités Khaled al-Anani a souligné l'importance de participer à la préservation du patrimoine égyptien "parce que les antiquités appartiennent au monde entier". Une partie du patrimoine important du musée du Caire, dont l'aile consacrée à Toutankhamon, sera prochainement transférée vers le nouveau grand musée égyptien, actuellement en construction près des pyramides de Guizeh.

Selon al-Anani, l'établissement devrait ouvrir partiellement ses portes avant la fin de l'année 2018. Le musée était l'une des principales attractions touristiques avant la révolution de 2011 qui a précipité la fin du régime d'Hosni Moubarak et ouvert sur une période d'instabilité politique.

Et en 2011, à la faveur du chaos créé par la révolution, le musée a été partiellement pillé et certaines pièces ont été endommagées.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Ressusciter les estampes populaires de Kim Hoàng

Les vestiges de la citadelle de Thanh Chiêm à Quang Nam La citadelle de Thanh Chiêm est située à Diên Phuong, dans la province centrale de Quang Nam. Vestige historique national, elle était, sous la dynastie des Nguyên (1802-1945), considérée comme la capitale satellite de Huê et le centre politique, militaire, économique et culturel du Sud. Aujourd’hui, l’édifice est en ruine mais les autorités ont décidé de faire de Thanh Chiêm une nouvelle destination touristique.