21/08/2021 08:48
Des milliers d’agents médicaux sont venus prêter main forte à leurs collègues de Hô Chi Minh-Ville engagés dans une âpre bataille contre le COVID-19. Une nouvelle fois, une belle preuve du courage et de la solidarité des Vietnamiens, des qualités solidement ancrées dans le cœur de tous.
>>Hô Chi Minh-Ville, épicentre de la lutte contre le coronavirus
>>Les systèmes de santé public et privé main dans la main
>>Un vaccin et un médicament porteurs d’espoir
>>Nouveau coup d’accélérateur sur la vaccination

Les personnels de santé, héros sur le front anti-COVID-19.
Photo : Quang Châu/CVN

Pour faire face à l’évolution complexe de la pandémie de COVID-19 dans le Sud du pays, le Premier ministre Pham Minh Chinh a appelé les hôpitaux du Nord et du Centre à fournir rapidement des ressources humaines pour lutter contre la crise sanitaire. C’est ainsi que de nombreux médecins et infirmières de réanimation d’urgence ont été envoyés dans les localités les plus touchées, telles Hô Chi Minh-Ville et certaines provinces méridionales comme Binh Duong, Dông Nai, Long An, Dông Thap et Tiên Giang.

Un ordre du cœur

Depuis début août 2021, l’hôpital Viêt Duc de Hanoï a envoyé plus de 300 personnels de santé et huit tonnes d’équipement médical pour aider à construire un centre de soins en réanimation spécifiquement dédié aux patients atteints sévèrement par le COVID-19 dans la mégapole du Sud.

La situation dans cette ville étant critique, les médecins et infirmières qualifiés en soins de réanimation ont dû se préparer mentalement afin d’être disponible sur place 24h/24.

Le Pr.-Dr. Dông Van Hê, directeur adjoint de l’hôpital Viêt Duc, a expliqué ainsi "qu’avant de partir pour leur mission à Hô Chi Minh-Ville, les médecins et infirmières ont été préparés à courir contre la montre afin de sauver autant de patients que possible".

Auparavant, le directeur de l’hôpital Viêt Duc, Trân Binh Giang, avait conduit un groupe d’experts médicaux dans la mégapole du Sud pour étudier l’infrastructure de l’Hôpital de campagne N°13 et élaborer un plan pour y installer un centre de soins de réanimation.

Départ suite à un "ordre du cœur".
Photo : VNA/CVN

Comme Viêt Duc, l’hôpital Bach Mai a également décidé d’apporter des renforts supplémentaires. L’établissement a ainsi délivré au Centre de réanimation sous la gestion de son établissement installé à Hô Chi Minh-Ville 20 appareil respiratoires artificiels, 15 concentrateurs d’oxygène, 45 moniteurs, des appareils de dialyse, d’oxygénation par membrane extracorporelle…

"Ce centre de réanimation de 500 lits fait partie de l’Hôpital de campagne du 7e arrondissement, lequel comprend près de 3.000 lits", a fait savoir Dào Xuân Co, directeur adjoint de l’hôpital Bach Mai. "Nous avons envoyé une équipe très expérimentée pour faire fonctionner cet hôpital de campagne. Dans quelques jours, de nombreux professionnels de santé de Hanoï rejoindront Hô Chi Minh Ville", a-t-il ajouté. Parmi eux, se trouve du personnel qui a déjà été mobilisé pour aider les régions comme Bac Giang et Hai Duong, elles aussi très touchées par l’épidémie il y a quelques semaines de cela.

Le Département des services logistiques du ministère de la Défense a aussi envoyé du personnel médical à l’hôpital de campagne des maladies contagieuses numéro 5D, à Hô Chi Minh-ville. Cet hôpital de 500 lits accueillera des malades du COVID-19 de cette ville et de la province voisine de Binh Duong.

Du 27 juillet au 1er août, l’Hôpital national de cancérologie (Hôpital national K) de Hanoï a envoyé à la mégapole du Sud deux équipes de près de 40 médecins, infirmières, médecins et personnel médical, tous ayant une très grande expérience. Étant "au service du peuple", ces "soldats en chemise blanche" sont partis après avoir reçu un "ordre du cœur".

Médecins et infirmières de l'Hôpital central de Huê (province de Thua Thiên-Huê, au Centre) partent en mission à Hô Chi Minh-Ville.
Photo : VNA/CVN

Le directeur de l’Hôpital national K, Lê Van Quang, a déclaré qu’avec la situation compliquée dans les villes et provinces du Sud, les agents médicaux seront certainement confrontés à de nombreuses difficultés. Cependant, ils essaient toujours de garder un esprit positif, optimiste, d’échanger activement au travail pour soutenir leurs collègues du Sud dans la prise en charge et le traitement des patients. En particulier, parallèlement à la mission prioritaire de prise en charge et de réanimation des patients, la délégation a strictement mis en œuvre des mesures de prévention et de contrôle des épidémies sur le lieu d’affectation.

"Tous sont prêts à partir, pour obéir aux décisions de leurs supérieurs bien sûr, mais aussi et surtout parce que leur conscience de professionnel et leur cœur de citoyen leur dictent de le faire", a partagé Dô Van Chiên, président du Front de la Patrie du Vietnam.

Héros de la nation

Au nom des dirigeants du Parti et de l’État, le président de l’Assemblée nationale Vuong Dinh Huê a remercié et fait grand cas les contributions silencieuses mais ô combien précieuses des agents médicaux. "Ils sont les héros sur le front anti-COVID-19", a-t-il souligné.

"Nous sommes extrêmement touchés par l’image des médecins, militaires, volontaires prêts à aller sur les foyers épidémiques en dépit des risques sanitaires. Ils se tiennent éloignés de leur famille, même ils ont des parents âgés ou des enfants en bas âge, et cela pour se consacrer jour et nuit à leur mission", a partagé le chef de l’organe législatif.

"Ce sont des médecins au chevet de la population, comme des mères le seraient au chevet de leurs enfants", a-t-il ajouté, mettant ainsi les intérêts de la nation toujours en premier.

Parce que ce personnel de santé est aujourd’hui en train de porter main forte dans le Sud du pays, la capitale Hanoï et les provinces du Nord ne doivent pas baisser la garde. La directive 16 du Premier ministre instaurant la distanciation sociale doit être strictement respectée afin de permettre un contrôle efficace de la pandémie.

"Je suis convaincu qu’avec la participation de tout le système politique, les villes et provinces du Sud reviendront bientôt à la vie normale. Nous gagnerons définitivement la pandémie de COVID-19", a conclu Vuong Dinh Huê.
 
Phuong Nga/CVN


 
* Article publié dans le cadre de la mise en œuvre de l'arrêté gouvernemental 84/NQ-CP daté du 29 mai 2020 sur les mesures mises en œuvre pour pallier aux difficultés dans la production et les affaires commerciales, doper le déblocage des investissements publics et assurer la sécurité sociale dans le contexte de la pandémie de COVID-19.
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les artistes conjuguent leurs efforts pour préserver le chant xâm

Le Vietnam rouvrira la station balnéaire de Phu Quôc aux touristes internationaux Le Vietnam rouvrira le premier octobre prochain sa célèbre station balnéaire de Phu Quôc (Sud) aux touristes internationaux venant d’un pays ou territoire classé en zone verte, au moment où son tourisme espère des jours meilleurs après un hiatus dévastateur en raison de l’épidémie de COVID-19.