06/06/2021 11:23
Les clichés culinaires d’artistes vietnamiens sont de plus en plus nombreux à obtenir de prestigieux prix internationaux. La photographie culinaire, ayant ordinairement un but commercial, permet également de promouvoir la gastronomie nationale et ainsi attirer de futurs voyageurs gourmets.
>>Tourisme culinaire vietnamien : au cœur d'un océan de saveurs
>>Les photographes vietnamiens en quête d’une reconnaissance internationale
>>Des photographes vietnamiens se distinguent au Smithsonian Photo Contest
>>Photographie: Viêt Van à l’honneur à Londres

 
"Breakfast at Weekly Market" (Petit déjeuner au marché hebdomadaire - Bua sáng o cho phiên) de Nguyên Huu Thông. 

Un petit matin hivernal à l’approche du Têt 2017. Lors d’un jour de marché dans la province montagneuse de Hà Giang (Nord). Le photographe Nguyên Huu Thông reste longtemps dans une gargote de pho (soupe de nouilles de riz au bœuf ou au poulet). Sur chaque table, patinée par le temps, sont posés des tubes de baguettes, des épices et même un grand panier d’œufs. Il fait un froid de canard. Les gens viennent prendre des bols de pho encore tout chauds. L’artiste attend patiemment le bon moment pour déclencher son appareil. Il s’intéresse particulièrement à l’ambiance dans le restaurant. "Je ne veux pas me focaliser sur le bol de +pho+. Je veux capturer plutôt l’atmosphère de la gargote", explique-t-il.

Observant longuement le restaurant rustique et convivial, Huu Thông arrive enfin à saisir le moment où il est en pleine effervescence, lorsque les clients se mettent à table pour savourer leur pho fumant. "Les montagnards se lèvent très tôt pour aller au marché et y prendre leur petit déjeuner. Celui-ci, au-delà d’une habitude, constitue une pratique culturelle des habitants au Nord", indique-t-il.

Ce cliché sur le "Petit déjeuner au marché hebdomadaire" (Breakfast at Weekly Market - Bua sáng o cho phiên) des habitants de la région montagneuse du Nord du Vietnam que Huu Thông a capturé de manière vivante, au plus près de leur quotidien, vient de remporter le 1er prix dans la catégorie "Food at the table" ("Nourriture à table") du concours "Pink Lady Food Photographer of the Year 2021" (Royaume-Uni), qui célèbre chaque année les plus belles images de nourriture du monde entier. En 2018, cette photo avait également gagné le Grand prix du concours "Smithsonian Annual Photo Contest" (États-Unis).

Cuisine de rue, facette de vie

Le "Pink Lady Food Photographer of the Year 2021" a également remis le 1er prix dans la catégorie "Street Food" (Cuisine de rue) à un autre photographe vietnamien. Il s’agit du célèbre artiste Trân Viêt Van, pour son cliché Enjoying (Profiter - Thuong thuc), pris le 30 décembre 2020 à Hôi An (province de Quang Nam), site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO et première destination touristique du Vietnam.

"À Hôi An, une vieille ville et une destination touristique populaire dans le Centre du Vietnam, à côté des plats réputés comme le +cao lâu+ (nouilles au porc laqué et aux herbes), le +bánh mì+ Phuong (pain de Mme Phuong), il y a aussi des +chè+ (compote liquide) très délicieux. L’image de quatre jeunes filles prenant passionnément du +chè+ m’a fait sentir que la vie est toujours belle même si nous sommes en pleine pandémie", partage-t-il.

Ce n’est pas le premier succès de Viêt Van dans ce concours. Un autre de ses clichés, intitulé Breakfast of the Butcher (Petit déjeuner de la bouchère - Bua an sáng cua nguoi bán thit), avait en effet décroché le 3e Prix dans la même catégorie ("Street Food") en 2019. Cette photo représente une vendeuse de porc mangeant sur le pouce, entre des morceaux de barbaques accrochés à une barre déposée à l’horizontal à son stand, au marché Bên Thành, une célèbre destination touristique  de Hô Chi Minh-Ville.

Photographie culinaire, tourisme gastronomique

"Enjoying" (Profiter - Thuong thuc) de Trân Viêt Van. 

Nguyên Huu Thông et Trân Viêt Van figurent parmi les photographes à la recherche d’images attrayantes d’une cuisine vietnamienne authentique que l’on ne trouve nulle part ailleurs ainsi que des habitudes alimentaires propres au peuple vietnamien, n’oubliant pas au passage de "croquer" le quotidien des habitants.

Cependant, il est vrai qu’au Vietnam, il n’y a aucun concours consacré spécialement à la photographie culinaire bien que celle-ci soit un type de photographie professionnelle. À ce propos, Vu Quôc Khánh, ancien président de l’Association vietnamienne des artistes photographes, explique : "Les clichés et photographes culinaires sont encore peu nombreux, ce qui explique le manque de visibilité des artistes dans ce domaine. C’est pour cette raison que la photographie culinaire est souvent intégrée dans d’autres concours de photos, par exemple ceux de photographie touristique".

Pour la Dr Nguyên Thu Thuy, à la Faculté du tourisme de l’Université des sciences sociales et humaines de Hanoï, la gastronomie est un pan important de la culture nationale. Elle plaide ainsi pour le recours à la photographie culinaire pour promouvoir le tourisme vietnamien.

"À côté des beaux paysages, le tourisme gastronomique permet aussi de découvrir la culture du pays à travers ses spécialités culinaires. Le fait de mettre en avant cette richesse culturelle par la photographie pour la présenter à travers le monde est un levier certainement très efficace", déclare-t-elle.

En effet, ce serait un grand gaspillage que de ne pas profiter du potentiel de la photographie pour améliorer la réputation de la gastronomie vietnamienne et in fine développer davantage le tourisme.

Si certains plats nationaux sont mondialement réputés tels que le pho, le nem (rouleau de printemps) ou le bánh mì, de nombreux autres sont encore peu connus à l’international. La popularité des clichés et photographes culinaires du Vietnam dans les concours internationaux pourraient aider bien des spécialités gastronomiques à mieux se faire connaître au-delà des frontières nationales.

Trinh Nguyên - My Anh/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le bánh chưng gù, une spécialité des Tày dans le district de Van Bàn

L'île de Phu Quôc accueillera-t-elle des visiteurs étrangers à partir d'octobre ? Le secteur touristique consulte actuellement ministères et services concernés à propos du processus et plan pilote pour l'accueil des voyageurs internationaux sur l'île de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), pendant six mois, à partir d'octobre prochain.