14/05/2022 10:19
Les chansons et danses folkloriques des minorités ethniques contribuent à la préservation de l’identité culturelle vietnamienne. Elles sont aussi liées à l’essor du tourisme pour promouvoir le développement socio-économique des localités.
>>Le folklore des Muong en version numérique
>>Sauvegarder et valoriser la culture des ethnies
>>Le folklore lié au tourisme comme moteur de développement

Des femmes Cor interprétant le "ka dâu", une danse traditionnelle. 
Photo : DTMN/CVN

En décembre 2021, le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme a adopté le projet de "Préserver et promouvoir les chansons, danses et la musique folklorique des ethnies minoritaires en association avec le développement du tourisme pendant la période 2021-2030". Ce projet vise à maintenir et enrichir la vie spirituelle de la population et à améliorer ses conditions de vie, ainsi qu’à réduire les écarts de développement entre régions.

Le projet est divisé en deux phases, de 2021 à 2025, et de 2026 à 2030. Il faudra dans un premier temps évaluer les chants, danses et la musique des minorités ethniques, ainsi que la situation du tourisme des localités concernées, puis établir une liste du patrimoine culturel immatériel sous forme d’arts folkloriques du spectacle.

Valeurs culturelles spécifiques

Le projet a également souligné l’importance de la présentation et de l’introduction des arts folkloriques dans les programmes des lycées des minorités ethniques, de l’organisation d’activités d’échanges culturels entre groupes ethniques ainsi que de la promotion des arts folkloriques ethniques dans le pays et à l’étranger.

Les chansons, danses et la musique folklorique de ces ethnies sont des formes d’arts du spectacle qui se transmettent de génération en génération. À Vinh Phuc (Nord), il s’agit notamment des chants soong cô des San Diu, sinh ca des Cao Lan ou encore pao dung des Dao qui constituent ces arts typiques de la culture immatérielle des ethnies minoritaires. 

Ces airs sont préservés, restitués et valorisés par les autorités et habitants. Les activités efficaces comprennent notamment la collecte, la conservation des chansons folkloriques, l’organisation d’activités d’échanges culturels ou encore l’ouverture de classes de formation pour la jeune génération…

La préservation et la promotion des chansons, des danses et de la musique folklorique associées au développement du tourisme est aussi  une nouvelle tendance.

District au large potentiel touristique, Tam Dao compte de nombreuses activités pour présenter les airs de soong cô aux touristes, un patrimoine culturel immatériel national. Il a su conserver et valoriser cet air caractéristique des San Diu tout en le liant au développement du tourisme.

"Afin préserver le +soong cô+, les autorités locales ont mis en œuvre de nombreuses activités, notamment en liaison avec le développement du tourisme", a indiqué Luu Van Hai, chef adjoint du Bureau de la culture et de l’information du district de Tam Dao.

Ces dernières années, ce district a maintenu l’organisation du festival du soong cô. Il a présenté ce programme lors de la fête de Tây Thiên, un grand festival attirant de nombreux visiteurs. Il a également encouragé les localités et clubs à lancer cette activité lors de fêtes et programmes de représentation artistique dans les localités.

Présentation des chants aux voyageurs

Dans le but de faire du soong cô un produit touristique spécifique, le district de Tam Dao a décidé de faire sa promotion auprès des voyageurs à travers des programmes artistiques.

Des membres du club de "soong cô" dans le district de Tam Dao, province de Vinh Phuc, enseignent le chant aux enfants. Photo : Nguyên Thao/VNA/CVN

En vue d’exploiter le potentiel du tourisme dans les zones de minorités ethniques en association avec la préservation et la promotion des éléments culturels, les autorités locales et habitants de la commune de Quang Yên, district de Sông Lô, se concentrent eux aussi sur l’élévation des valeurs culturelles spécifiques et des coutumes traditionnelles dans les programmes et plans de développement du tourisme, dont le sinh ca, un ancien air des Cao Lan.

"Quang Yên a mis en place de nombreuses activités pour préserver et promouvoir le +sinh ca+ tout en l’associant au développement du tourisme. Il s’agit notamment du maintien du club de l’ethnie Cao Lan, de l’organisation d’événements ainsi que de la valorisation efficace de la maison communautaire dans l’organisation de programmes d’arts folkloriques", a partagé Nguyên Tiên Toàn, président du Comité populaire de la commune de Quang Yên.

Ces dernières années, le sinh ca a toujours été le numéro d’ouverture de la fête de descente aux champs, une activité communautaire unique des Cao Lan qui attire de nombreux touristes. Quang Yên présente également le sinh ca en encourageant les foyers à investir dans des homestay (hébergement chez l’habitant) afin d’attirer les touristes et à organiser des représentations folkloriques et traditionnels des Cao Lan.

Le Service provincial de la culture, des sports et du tourisme a soumis au Comité populaire provincial un projet sur la conservation et la valorisation de ces arts des minorités ethniques pour en faire des produits touristiques et culturels contribuant au développement socio-économique des localités.
 
Mai Huong/CVN



 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Rendez-vous au Centre de la quintessence du village artisanal vietnamien

Robinsonnade sur l’île de Tu Do  Les paysages poétiques et les caractéristiques sauvages de l’île de Tu Do dans la ville de Hai Phong attirent certainement les touristes.