20/12/2019 17:00
L’Hôpital militaire du Nam Bô oriental, à Hô Chi Minh-Ville, a introduit avec succès la Cendrillon robot au service des patients.
>>Pour mieux soigner la santé des personnes du 3e âge
>>Réduction de 2% du nombre de fumeurs après six ans de lutte anti-tabac


Les pères du robot ont décidé de le nommer robot Cendrillon car ce personnage de conte est connu pour sa douceur et son zèle. 

Dans le hall de l’Hôpital militaire du Nam Bô oriental est apparu récemment un robot en costume d’infirmière, une échappe traditionnelle nouée autour de la taille. Si quelqu’un ne connaît pas le chemin menant à la salle de consultation, il lui suffit de se tenir face au robot et de lui demander : "Où se trouve la salle de consultation ?". Le robot va répondre, donnant les indications pour arriver à bon port.

Le colonel-docteur Truong Hoàng Viêt, directeur de l’Hôpital militaire du Nam Bô oriental a vu dans un aéroport à l’étranger, un robot se déplaçant et donnant des renseignements aux passagers. Il a ensuite demandé à l’ingénieur Vo Hông Quân, directeur du Département de technologies informatiques de l’hôpital de produire un robot pour le hall de l’hôpital dont la mission serait de divertir et aider les patients à se repérer dans l’hôpital. L’ingénieur Vo Hông Quân a relevé le défi.

Le Département de technologies informatiques est composé de quatre ingénieurs et créateurs de logiciels et d’un ingénieur spécialiste en robotique. Après trois mois d’exécution, l’équipe d’ingénieurs a présenté un robot répondant aux demandes. Le robot Cendrillon était né.

Ses "pères" ont utilisé les technologies du sensoriel et de la reconnaissance vocale. Il réagit donc à la voix des patients. Il est également doté d’une batterie importée du Japon. L’apparence du robot a aussi été pensée par les ingénieurs. Le robot mesure 1m30 et pèse 35 kg. Son coût de production s’est élevé à 100 millions de dôngs et son fonctionnement coûte 6 millions/mois.

Tâches du robot Cendrillon 

Le robot fait aussi des annonces concernant la propreté de l’hôpital. 

Les pères du robot ont décidé de le nommer robot Cendrillon car ce personnage de conte est connu pour sa douceur et son zèle. Les tâches du robot Cendrillon sont diverses. Si quelqu’un fume dans la zone des salles de consultation, le robot détecte la fumée et va diffuser un avertissement demandant de cesser de fumer.

Le robot fait aussi des annonces concernant la propreté de l’hôpital, demandant de ne pas jeter les ordures par terre et de respecter la propreté du lieu. La tâche la plus importante du robot Cendrillon est de donner des informations aux patients et surtout d’indiquer le chemin menant aux salles de consultation.

Actuellement, les créateurs de ce robot cherchent à améliorer ses facultés. Ils souhaiteraient qu’il puisse aider les patients à recevoir leurs résultats d’analyses ou à s’inscrire pour les prochaines consultations.

Selon le directeur de l’Hôpital militaire du Nam Bô oriental, Truong Hông Viêt, le Département de technologies informatiques de l’hôpital est unique au Vietnam. L’établissement a créé en tout 17 outils technologiques dont une imprimante 3D, le fameux robot Cendrillon et une machine de distribution des tickets pour les consultations.
 
Texte et photos : Hoàng Hoa - Khu Tu/CVN


Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Nguyên Thu Thuy, la céramiste des espaces urbains

Le Centre du Vietnam reste une destination sûre Alors que de nombreuses localités ont suspendu leurs activités touristiques pour prévenir les infections respiratoires aiguës causées par la nouvelle souche du coronavirus (COVID-19), le Centre du Vietnam fait des efforts pour assurer la sécurité pour accueillir les voyageurs, avec des mesures pour consolider son image de destination sûre.