10/04/2020 23:06
De nombreux magasins et marques de mode célèbres, durement touchés par l'épidémie de COVID-19, sont désormais passés à la production et à la vente de produits anti-épidémiques.

>>La pandémie relance la quatrième révolution industrielle
>>Coronavirus : le japonais Metran va produire des respirateurs au Vietnam
 

La tenue de protection, un des produits anti-épidémiques les plus recherchés en ce moment. Photo : TP/CVN


La marque de mode Ivy a ainsi lancé un "kit d’habillage épidémie" pour adultes avec deux versions, bleue et blanche. À usage unique, il comprend une combinaison et une paire de sur-bottes. Il se vend au prix de 100.000 dôngs/kit. Cette société propose également des masques et chapeaux de protection anti-salive.

La Compagnie de confection N°10 a annoncé qu’elle se préparait à produire une tenue de protection avec deux couleurs (blanc et rose), qui sera vendue sur les réseaux sociaux. Elle proposera une housse de protection pour valise à ceux qui se déplacent souvent.

Emboîtant le pas de la Compagnie de la confection N°10 et la marque Ivy, la marque de mode Format a informé qu’elle avait produit des masques.

Face au déroulement de l’épidémie de COVID-19, de nombreux kits d’habillage  sans marque sont vendus partout en ligne, au prix unitaire de 90.000 à 100.000 dôngs. Si vous achetez un combo (comprenant paires de lunettes, de gants et un masque), vous devrez débourser 180.000 dôngs. Un chapeau de protection anti-salive coûte de 90.000 à 200.000 dôngs.

Le chapeau de protection anti-salive est des "best-sellers" en cette période. Photo : CTV/CVN

Mme Mai Chi, propriétaire d'une boutique de mode dans l’arrondissement de Dông Da (Hanoï) a partagé qu’elle vendait principalement des produits anti-épidémiques. Selon elle, ces produits ne sont pas les articles principaux de sa boutique, mais en ce moment, ce sont les "best-sellers".

"Depuis le Têt, la vente de vêtements est très lente. De nombreuses boutiques de mode ont fermé leur porte. Heureusement, mon magasin échappe à cette situation. J’ai transformé la forme de vente, je vends en ligne des articles anti-épidémiques", a-t-elle partagé.

Mai Chi propose au client un combo anti-épidémique de 175.000 dôngs, comprenant une tenue de protection, une paire de sur-bottes jetables, des paires de lunettes, de gants, et un masque. D’après elle, chaque jour, 200 à 300 combos sont écoulés.

Mme Thu Cuc (domiciliée dans l’arrondissement de Hai Bà Trung, Hanoï) vend aussi des tenues de protection. Selon elle, cette tenue "stérile" est rassurante pour voyager en train, en avion, entrer dans  un hôpital ou dans une zone d'isolement. "En cette période épidémique, se protéger tout le corps est bien mieux que de simplement porter un masque. La tenue de protection a pour fonction de protéger tout le corps, empêchant l’incursion des virus et bactéries".

Cependant, selon les médecins, ce produit ne fait que renforcer la couche de protection. De plus, le coronavirus peut survivre des heures à la surface d'un objet. Par conséquent, pour se protéger de manière optimale, les gens doivent se laver les mains régulièrement, se rincer la bouche avec de l'eau salée,  éviter les endroits surpeuplés…


Quê Anh/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vivre vert, nouveau mode de vie chez les jeunes Vietnamiens

Sa Pa détient le record de la plus grande vallée de roses au Vietnam La zone touristique Sun World Fansipan Legend  (dans le district de Sa Pa, province de Lào Cai) s’est récemment vue attribuer le record de la plus grande vallée de roses du Vietnam de la part de l’organisation Guinness Vietnam Record.