18/10/2019 17:43
La compagnie australienne Qantas va tester ce week-end les limites humaines en faisant pour la première fois voler, à des fins expérimentales, un ultra-long-courrier entre New York et Sydney, soit un trajet de 19 heures sans escale.
>>Qantas : forte hausse de son bénéfice au premier semestre décalé
>>Qantas forge une alliance avec Emirates pour reprendre de l'altitude

Un Boeing 787-9 Dreamliner de la compagnie Qantas sur le tarmac de l'aéroport de Los Angeles, le 11 mai. Photo : AFP/VNA/CVN

Il s’agit du premier d’une série de trois vols au cours desquels des chercheurs vont évaluer l’impact physique et émotionnel sur les passagers d’un tel marathon aérien, alors que les ultra-long-courriers sont de nouveau plébiscités par les compagnies grâce à une meilleure efficacité des avions en termes de carburant.

En comptant l’équipage, seule une quarantaine de personnes, essentiellement des employés de Qantas, seront à bord du Boeing 787-9 lors de son décollage de New York vendredi 18 octobre. Après avoir survolé l’Amérique et le Pacifique, l’avion est attendu dimanche matin 20 octobre en Australie.

Le nombre de passagers a été limité pour minimiser le poids et permettre à l’appareil de voler environ 16.000 km sans être ravitaillé.

Aucune autre compagnie aérienne n’a réalisé cette prouesse, selon le directeur général de Qantas, Alan Joyce, qui la présente comme "la dernière frontière de l’aviation".

Le plus long trajet aérien commercial au monde est une liaison entre New York et Singapour lancée en 2018 par Singapour Airlines, qui dure 18h30 selon le site de la compagnie.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’argentique et les jeunes vietnamiens: le grand amour !

Diverses activités de promotion du tourisme prévues à Quang Binh La province de Quang Binh, dans le Nord du pays, organisera de nombreuses activités ces prochains mois pour attirer les touristes, notamment à l’occasion du Nouvel An 2020.