30/04/2018 21:02
Le président de l'Assemblée populaire suprême de la République populaire démocratique de Corée (RPDC) a adopté lundi 30 avril un décret sur le rétablissement de l'heure de Pyongyang sur le fuseau horaire de la République de Corée, a rapporté l'agence de presse nord-coréenne KCNA.

>>La RPDC célèbre un sommet qui ouvre "une nouvelle ère"
>>Kim Jong Un appelle à renforcer les liens RPDC/Chine
>>Le dirigeant suprême de RPDC prêt à dialoguer avec le Japon
>>Le sommet intercoréen s'achève par une cérémonie d'adieu

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un (gauche) et le président sud-coréen Moon Jae-in lors d'une rencontre historique du 27 avril.
Photo: Yonhap/VNA/CVN

La RPDC a avancé ses horloges de 30 minutes pour revenir à la même heure locale que celle de la République de Corée à partir du samedi 5 mai, dans un geste de bonne volonté qui suit le sommet intercoréen, a annoncé KCNA, confirmant une annonce de Séoul.

Les deux Corées ne partagent pas la même heure depuis 2015. La RPDC avait alors subitement annoncé que toutes les horloges du pays seraient retardées de 30 minutes. Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un avait promis de rétablir la même heure qu'à Séoul lors de son sommet historique de vendredi 27 avril avec le président sud-coréen Moon Jae-in, a indiqué KCNA.

L'agence confirmait ainsi une déclaration faite dimanche 29 avril par la présidence sud-coréenne, qui avait rapporté que M. Kim avait annoncé ce geste de bonne volonté lors du sommet, qui s'est tenu à Panmunjom, village de la Zone démilitarisée qui divise la péninsule. M. Kim a dit qu'il avait trouvé "déchirant" de voir pendant le sommet deux horloges murales qui donnaient deux heures différentes, celle de Séoul et celle de Pyongyang, a rapporté KCNA.

Il a alors exprimé "sa résolution d'unifier les deux heures locales", en un geste qui constituerait "la première mesure pratique pour la réconciliation et l'unité nationales", toujours selon l'agence nord-coréenne. En annonçant dimanche 29 avril la décision de M. Kim sur cette question, le porte-parole de la présidence sud-coréenne, Yoon Young-chan, a salué "une mesure symbolique" reflétant la volonté d'améliorer les relations entre les deux pays voisins.
 

APS/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La VNA fête ses 75 ans, un flux incessant d’informations officielles

Le homestay à Bac Hà, un potentiel à révéler En plus de ses nombreux paysages naturels magnifiques, Bac Hà est riche de l’identité culturelle forte des groupes ethniques y habitant. Le homestay, service disponible depuis quelques temps dans ce district montagneux de la province de Lào Cai au Nord, est de plus en plus recherché par les touristes.