05/05/2020 17:10
La chute forte du cours du pétrole West Texas Intermediate (WTI) en raison de la pandémie de COVID-19 cause actuellement de nombreuses difficultés pour le Groupe national pétrolier et gazier du Vietnam.
>>PVN prêt à faire face à la chute du cours de pétrole
>>PVN : les travailleurs s’engagent à surmonter la crise
>>Le PVN remplit son objectif trimestriel

Une vue du gisement de Bach Hô, au large de la province méridionale de Bà Ria-Vung Tàu.

Selon le Groupe national pétrolier et gazier du Vietnam (PVN), à New York, le baril de WTI pour livraison en juin a chuté de 4,16 USD pour finir à 12,78 USD. Le 20 avril, il avait connu une séance inédite dans l’histoire du marché pétrolier, le baril pour livraison en mai clôturant à -37,63 USD le baril.

À Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin a quant à lui perdu près de 7% à 19,99 USD.

La formule du prix de vente du pétrole au Vietnam est basée sur la moyenne du prix mensuel de livraison du pétrole Dated Brent fixé par Platts. Ainsi, le chiffre d’affaires du PVN sera influé en raison de la baisse du cours du pétrole de Brent.

D’après le président du conseil d’administration du PVN, Trân Sy Thanh, si le cours du pétrole continue à baisser, PVN comptera réduire sa production d’exploitation. Une autre solution : l’utilisation maximale du pétrole brut réservé au pays.

Pertes importantes

La forte chute du cours du pétrole cause des difficultés pour le Groupe national pétrolier et gazier du Vietnam.

"À l’heure actuelle, les activités d’exploitation et d’affaires sont en cours normal. Nous ne pouvons pas réduire dans l’immédiat", a expliqué Trân Sy Thanh.

En réalité, PVN dispose d’un certain gisement. En outre, ce groupe participe sous forme de contrat de partage de produits avec des partenaires étrangers.

Au dire d’experts de ce groupe, à moyen terme, les besoins en pétrole pourraient connaître un retour d’augmentation après mai lors que les gros consommateurs mondiaux dont les États-Unis, la Chine, l’Inde et l’Europe lèveront le confinement causé par l’épidémie de COVID-19. De plus, les pays producteurs de pétrole rassemblés au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et leurs partenaires se sont mis d’accord en avril pour réduire leur exploitation.

Selon les prévisions, vers la fin de cette année, le baril coûterait environ 40 USD et 60 USD en 2021.

Toujours d’après PVN, si le cours du pétrole baisse de 1 USD, le groupe perdra 2.200 milliards de dôngs (plus de 93,9 millions d’USD) de son chiffre d’affaires. En cas du cours de l’or noir coûtant 30 USD le baril, son chiffre d’affaires baissera d’environ 55.000 milliards de dôngs (plus de 2,3 milliards d’USD) par an contre le cours de 60 USD le baril. 

En 2019, le chiffre d’affaires du groupe a atteint 736.000 milliards de dôngs, dépassant de 20% son plan annuel, soit une hausse de 17% sur l’année. PVN a reversé au budget de l’État 108.000 milliards de dôngs, surpassant de 23,5% son plan annuel.
 
Texte et photos : Hoàng Dang - Huy Hùng/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité de la course de chevaux de Bac Hà à Lào Cai

Binh Thuân : le festival Kate 2020 prévu pour octobre Le festival Kate 2020 devrait avoir lieu dans la ville de Phan Thiêt (province de Binh Thuân, Centre) du 15 au 16 octobre, a annoncé le Département provincial de la culture, des sports et du tourisme.