08/12/2018 09:49
Les universités vietnamiennes ont fait un bond en avant en matière de nombre d’articles scientifiques publiés ces dernières années. C’est le résultat d’une prise de conscience de l’importance de la recherche scientifique dans les établissements d’enseignement supérieur.
>>Les universités vietnamiennes en tête de classe?
>>L’autonomie, clé de l’amélioration de l’enseignement supérieur

Top 10 des établissements vietnamiens d’enseignement supérieur et de recherche ayant le plus grand nombre de publications dans des revues scientifiques prestigieuses, publié par Nature Research.

Nature Research a publié le classement Nature Index 2018 des dix meilleurs établissements vietnamiens d’enseignement supérieur et de recherche selon le nombre de publications dans des revues scientifiques prestigieuses entre le 1er juin 2017 et le 31 mai 2018.

Ce classement s’inscrit dans la suite de la dernière enquête menée par une équipe de chercheurs indépendants de l’Université Duy Tân, qui a révélé que 30 grandes universités vietnamiennes avaient publié 10.515 articles scientifiques à l’échelle internationale au cours de cette période de temps précédemment citée, ce qui est supérieur au nombre total d’articles publiés pour la période 2011-2015 (10.034 articles).

Selon le Nature Index 2018, les universités et centres de recherche qui figurent dans le classement sont: Université des sciences naturelles relevant de Université nationale de Hanoï, Académie des sciences et technologies du Vietnam, l’Université des sciences et technologies de Hanoï, Oxford University Clinical Research Unit (OUCRU, projet collaboratif de l’Hôpital des maladies tropicales de Hô Chi Minh-Ville et de l’Hôpital central des maladies tropicales), Hôpital des maladies tropicales de Hô Chi Minh-Ville, Institut national des maladies infectieuses et tropicales, Université Vietnam - France, Université nationale de Hô Chi Minh-Ville, Université Tôn Duc Thang et Université Duy Tân.

L’Académie des sciences et technologies du Vietnam, qui figurait en tête de liste en 2017, a cédé sa place au profit de l’Université des sciences naturelles relevant de l’Université nationale de Hanoï. L’Université des sciences et technologies de Hanoï, qui ne figurait pas dans le précédent top 10, apparaît au 3e rang du classement de cette année.

L’Université Vietnam - France est classée par Nature Research au 7e rang des universités et instituts de recherche vietnamiens en matière de nombre de publications scientifiques.
Photo: USTH/CVN

D’après le Professeur Nguyên Dinh Duc, de l’Université nationale de Hanoï, auparavant, seules les grandes universités se concentraient sur la recherche scientifique. Cependant, la situation a changé depuis la publication de la Résolution 29 du 8e plénum du Comité central du Parti communiste du Vietnam (XIe exercice) sur la réforme du système d’éducation et de formation.

Les universités attachent main-tenant beaucoup d’importance à la constitution d’équipes pour renforcer les activités de recherche et multiplier les publications internationales.

Plus de 900 équipes de recherche

Un rapport du ministère de l’Éducation et de la Formation a montré qu’à la fin de 2017, les universités vietnamiennes comptaient 945 équipes de chercheurs.

Parmi les établissements de formation en comptant le plus figurent l’Université des sciences et technologies de Hanoï, l’Université de Dà Nang, l’Université nationale de Hô Chi Minh-Ville, l’Université nationale de Hanoï et l’Université du Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre).

Dans le passé, les professeurs et chercheurs des universités étaient promus à des chaires de Professeur ou de Professeur associé même s’ils n’avaient pas produit de travaux de recherche scientifique reconnus à l’échelle internationale. Avec la nouvelle réglementation, c’est désormais une condition sine qua non.

Selon le Professeur Nguyên Dinh Duc, en 2006, Trân Huu Nam, doctorant à l’Université des sciences naturelles relevant de l’Université nationale de Hanoï, avait été la seule personne à avoir écrit un article pour les publications de l’Institut des sciences de l’information relevant de l’Université de Californie du Sud (ISI) pendant la préparation de sa thèse.

Mais ce sont à présent 80% des étudiants qui voient leurs travaux concernant leur thèse de doctorat publiés par l’ISI.

Le Nature Index du prestigieux Nature Publishing House du Royaume-Uni est une base de données sur les associations d’auteurs, rassemblées à partir d’articles publiés dans un ensemble de 82 revues scientifiques de grande qualité et sélectionnées de manière indépendante.      
    
Thúy Hà/CVN



 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Luang Prabang, Udon Thani et Quang Ninh: un triangle de patrimoines mondiaux La promotion du triangle de patrimoines mondiaux lors d’un forum commun a offert des opportunités de développement des produits touristiques empreints des particularités culturelles de chaque pays, contribuant ainsi à créer des circuits attrayants, notamment pour les touristes venant d’Europe et d’Amérique du Nord.