09/04/2020 14:58
Le Paris SG, par l'intermédiaire de sa fondation, a lancé une plateforme d'appel aux dons en ligne pour continuer "d'aider les soignants et les populations les plus vulnérables" face à la crise sanitaire liée à la pandémie de coronavirus, a annoncé le club mercredi 8 avril.
>>Coronavirus : Xavi donne un million d'euros à un hôpital de Barcelone
>>Brésil : Neymar fait un don d'un million d'USD contre le coronavirus

La fondation du PSG a lancé une plateforme d'appel aux dons en ligne pour continuer "d'aider les soignants et les populations les plus vulnérables" face à la pandémie de COVID-19.
AFP/VNA/CVN

Les futurs dons enregistrés sur la plateforme HelloAsso, partenaire de l'initiative, s'ajouteront aux 217.500 euros déjà récoltés par le club parisien grâce à la vente de 1.500 maillots collectors "Tous Unis", et au don de 100.000 euros au bénéfice du Secours populaire français (SPF).

Selon le communiqué, les dons seront consacrés "aux besoins prioritaires" de 100.000 soignants des hôpitaux de Paris (AP-HP) via des aides en matière de logements et transport, de livraison de repas, d'équipement des salles de repos, ou de matériel de communication.

Une autre partie des fonds récoltés aidera également l'association Action contre la faim à financer des "kits d'hygiène et une aide alimentaire pour plus de 5.000 personnes en difficulté", annonce le PSG.

"En fonction du montant des dons récoltés, le PSG pourra soutenir tout autre projet en lien avec la lutte contre l'épidémie de coronavirus, au travers de son fonds de dotation", a encore indiqué le club.

Un autre club français, l'Olympique lyonnais, avait annoncé fin mars un soutien financier de 300.000 euros à la lutte contre le COVID-19, qui a fait plus de 10.000 morts en France.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vivre vert, nouveau mode de vie chez les jeunes Vietnamiens

Le tourisme vietnamien en bonne posture sur son marché national Depuis que la pandémie de COVID-19 a été maîtrisée au Vietnam, le secteur du tourisme, qui a été gravement touché par l’épidémie, a pris des mesures pour se relancer, dans un premier temps, sur le marché intérieur.